Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Sida : Une plante d’origine afro-asiatique détruirait le virus !

Parler Syndrome d’Immuno Déficience Acquise en abrégé, en anglais AIDS Acquired Immuno Deficiency Syndrom, provoque toujours une grande émotion. En effet, c’est une maladie nouvelle et grave, qui en raison de ses modes de transmission entraîne une association d’idées inhabituelle entre la Mort et les Sources de vie, le sang, le sperme et la procréation. Elle conduit à s’interroger sur l’image que nous avons de l’homme, de la relation homme femme, de l’amour, sur notre désir de ne pas être séparés de ceux que nous aimions.

Comment ne pas être bouleversé par l’ampleur de cette épidémie et des souffrances, morales et physiques qu’elle engendre, même à des enfants innocents ? Comment ne pas s’interroger sur l’avenir de la société ?

Qu’est ce que le sida ?

Dans certains cas, le système immunitaire n’accomplit pas son rôle : les réponses peuvent être excessives ou au contraire insuffisantes, on parle pour ce dernier d’immunodéficiences dont certaines existent dès la naissance : immunodéficiences primitives ou congénitales, d’autres sont acquis au cours de la vie, notamment lorsque l’organisme est infecté on parle d’immunodéficiences secondaires ou acquises.

Le sida ou syndrome d’immunodéficience acquise est un état clinique dans lequel le système immunitaire du corps est tellement déficient, ou endommagé, qu’il n’arrive plus à protéger le corps contre les micro-organismes qui causent la maladie. Les gens atteints du sida meurent de maladies qui ne présentent aucun danger pour une personne en bonne santé, dont le système immunitaire est robuste et intact.

Le VIH est un rétrovirus !

VIH a été micro-photographié, la première fois, à la surface d’une cellule qui l’avait produit, à l’institut Pasteur de Paris. C’est une particule sphérique qui est entourée d’une membrane dans laquelle sont encrés les spicules d’une enveloppe externe. L’intérieure la particule virale, la matrice, est constituée de protéines et d’une enzyme appelée protéase. En son centre, dans une coque en forme de trapèze ou capside, se trouve le patrimoine génétique

du virus (deux molécules d’ARN identiques), des protéines et des enzymes, la transcriptase inverse et l’intégrase.

L’ARN, abrégé de Acide Rubo Nucléique, est une molécule formée d’une chaîne hélicoïdale,

De structure analogue à l’une des deux chaînes constituant l’ADN. On savait que passer de l’ADN à l’ARN était possible mais l’inverse impossible. Un biologiste a découvert que la transcription inverse de l’ARN en ADN est possible grâce à une enzyme, appelée transcriptase inverse. Cette enzyme est présente chez les rétrovirus. Le VIH est un rétrovirus.

Cette description est utile pour comprendre la difficulté du traitement.

Pourquoi le sida tue ?

De nombreux décès dus au sida proviendraient essentiellement d’un processus appelé stress oxydatif. Ce type de stress est le résultat de lésions cellulaires causées par des molécules d’oxygène nuisibles appelées radicaux libres.

Le fait d’augmenter la prise d’antioxydant pourrait contribuer à maintenir la fonction immunitaire chez les personnes séropositives : les antioxydants sont des substances capables d’éponger les radicaux libres, neutralisant leur aptitude à causer des dégâts.

Ainsi je suggérerais aussi que les patients séropositifs aient recours à diverses plantes immunostimulantes. Toutefois, certains chercheurs ont formulé l’hypothèse qu’en prenant des remèdes immunostimulants, on risquait de renforcer la férocité avec laquelle le virus de l’immunodéficience humaine s’attaque ensuite au système immunitaire. Cependant au vu des connaissances actuelles, je ne trouve pas cette hypothèse particulièrement convaincante. Surtout quand le taux de lymphocyte T répond bien à ce genre de traitement, je suis favorable à une approche mixte, basée à la fois sur l’alimentation et quelques remèdes immunostimulants judicieusement choisis. J’encouragerais toute personne séropositive à lire et utiliser les plus récentes recherches et découvertes, pour pouvoir bénéficier de tous les progrès accomplis dans ce domaine.

Sont fortement recommandés : l’ail, la poire, l’Aloe vera

Notons que divers essais cliniques ont montré que l’ail était efficace contre plusieurs des infections opportunistes auxquelles sont exposées les sidéens, notamment l’herpès et la pneumocystose. L’ajoène, une substance complexe présente dans l’ail, pouvait, semble-t-il, inhiber la progression du virus dans le L’organisme.

En outre, le fruit de la poire est l’un des meilleures sources d’acide caféine et d’acide chlorogénique. Le premier est un immunostimulant, et le deuxième était actif contre le virus du sida.

Ces mêmes substances sont présentes chez la pomme mais en quantité moindre.

Les nodules des légumineuses comme le haricot sont les meilleures sources végétales d’une substance complexe appelée hème ferreux qui a la propriété de stimuler l’activité anti-HIV.

Et puis, l’Aloès contient l’acémannane une substance complexe puissamment immunostimulante qui pourrait être bénéfique dans le traitement du sida.

Quelques indications sur la plante qui guérirait le sida !

Cette plante dont je me terrais pour l’instant le nom pour l’instant, appartiendrait à la famille des Arecaceae. Ses feuilles seraient palmées vertes tirant sur le gris( limbe en éventail, formé de pinnules toutes insérées dans l’apex du rachis), le tronc lisse grisâtre, ses fleurs composées de trois sépales, sa hauteur comprise entre dix ou trente mètres. Les fruits sont regroupés en grappes serrées. Ils sont ovoïdes ou globuleux, parfois lisses. Cette plante qui évolue en généralement en zone tropicale sèche s’adapte tout aussi en zone tropicale humide. Elle serait originaire d’Asie et D’Afrique particulièrement au Sénégal et en Côte d’Ivoire. La matière qui détruirait le virus du sida serait située dans le tiers supérieure de la plante mais serait un peut toxique d’où la prudence dans son utilisation. Nous reviendrons si Dieu le veut bien sur cette plante en espérant que l’expérimentation donnera les résultats escomptés. Lesquels résultats seront mis à la disposition de la population pour appréciation.

VIA

About these ads

Comments are closed.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 132 autres abonnés

%d bloggers like this: