Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Retro 2006-RDCongo: Base des données biométriques vendues au CIAT

Nous publions cet article intitulé:  « Que font Joseph Kabila et l’Abbé Malu Malu avec nos empreintes digitales ? »  publié par JB. Labika le 13mai 2006 en pleine réalisation de ce qu’on peut appeler LEPI congolaise.

A vos réflexions !

 

RDCongo : Que font Joseph Kabila et l’Abbé Malu Malu avec nos empreintes digitales ?

Le bradage de notre souveraineté est-il à son paroxysme ? Les 25 millions d’électeurs congolais qui ont librement accepté d’aller se faire photographier et se faire scanner les empreintes digitales par la Commission Electorale et Indépendante, la CEI présidée par l’Abbé Malu Malu, peuvent commencer à se poser des sérieuses questions quant à savoir ce que la CEI est occupée à faire avec la base des données biométriques de la RDCongo.

Notre source proche du Cabinet de Joseph Kabila nous a divulgué un « secret d’Etat » concernant la vraie raison de la récente visite du Ministre belge de l’intérieur Monsieur Patrick Dewael à Kinshasa ; Ce Ministre belge est venu obtenir la signature de Joseph Kabila afin que la CEI puisse transmettre une copie des données biométriques et photos des 25 millions des Congolais à la Police Fédérale Belge. Le Ministre Patrick Dewael a fait de la lutte contre l’immigration clandestine congolaise vers la Belgique son cheval de bataille, pour séduire l’électorat du parti politique belge raciste et extrémiste Flamand Vlaams Belang (ex-Vlaams Block), dont l’un des membres est l’auteur du double meurtre à caractère raciste survenu le 11 mai 2006 à Anvers.

Toujours selon notre source, le tout prochain voyage annoncé du Ministre français de l’intérieur Monsieur Nicolas Sarkozy aura comme but l’accès de la Police Nationale française à cette base des données biométriques et photos des 25 millions des Congolais ; Pour mémoire, Monsieur Nicolas Sarkozy fit une proposition en 2003 lors dune réunion des Ministres de l’intérieur des pays membres de l’Union européenne pour renforcer le contrôle du flux migratoire des Africains vers l’Europe en incluant les données biométriques (empreintes digitales et iris des yeux) ainsi que les photos numérisées dans les visas délivrés par leurs ambassades en Afrique.

Il importe de rappeler aux Congolais que c’est une firme française SAGEM qui s’est occupée de la comparaison d’empreintes digitales à la recherche d’électeurs congolais qui se sont fait enrôler plusieurs fois ; Et, c’est bien la firme SAGEM qui gère depuis son siège à Paris la base des données biométriques des 25 millions des congolais pour le compte de la CEI. Nom de Dieu ! Une telle base des données ne peut jamais être gérée par un pays étranger d’autant plus que les informations à caractères privés doivent être sous surveillance par un comité national indépendant de protection de la vie privée ; C’est une aberration monumentale dans le chef de l’abbé Malu Malu et de Joseph Kabila, signe d’amateurisme éhonté, d’incompétence et de légèreté dans la conduite des affaires de l’Etat congolais.

Connaissez-vous la firme SAGEM Défense Sécurité? Aux Congolais qui ne connaissent pas cette firme, vous pouvez lire le lien: http://www.sagem-ds.com/eng/site.php?spage=02030000
En bref, SAGEM Défense Sécurité est une branche du groupe SAFRAN l’un des grands groupes français spécialisés dans la fabrication des équipements militaires et autres systèmes de sécurité de hautes technologies. Etant donné le caractère sensible des activités liées à la défense et sécurité, cette firme est sous surveillance par la DST, le redoutable service des renseignements français, chapeauté par le Ministère français de l’intérieur ; Autrement dit, Monsieur Nicolas Sarkozy na vraiment pas besoin de la signature de Joseph Kabila pour accéder à la base des données biométriques des 25 millions des Congolais. Ceci expliquerait peut-être le report de son voyage vers Kinshasa pourtant annoncé depuis fin février 2006.

Sachant que c’est l’Union Européenne (encore elle) qui finance presque la totalité de la mascarade du processus électoral en RDCongo, devenant ainsi Le propriétaire du Congo selon Monsieur Louis Michel, processus électoral qui apparaît même aux yeux des aveugles comme un mécanisme de légitimation forcée du candidat OVNI Joseph Kabila à sa propre succession ; Et, étant données les accords de coopération en matière de lutte contre le terrorisme international, la base des données de l’abbé Malu Malu constitue du pain béni pour toutes les Polices des pays Occidentaux, Asiatiques et Africains membres du CIAT. Bravo aux deux esclaves Joseph Kabila et Malu Malu, intronisés par la maffia internationale comme des Kapitas médaillés de l’esclavagisme et du néocolonialisme de la RD Congo!

Que reste t-il comme dignité aux pauvres congolais ? Cette situation est à dénoncer avec la dernière énergie, parce que c’est une violation flagrante de la vie privée et des libertés individuelles. Le peuple congolais doit user de tout ce que la loi lui autorise pour mettre fin dune manière ou dune autre à la liquidation totale de sa souveraineté, de ses richesses et de sa vie privée par la bande maffieuse d’Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila et de l’abbé Malu Malu exécutant les ordres de leur parrain Monsieur Louis Michel, le nouveau Roi Léopold II de sinistre mémoire. Vivre dans la honte ou mourir pour sa dignité, les Congolais doivent choisir.

A tous les honnêtes citoyens congolais qui sollicitent des visas pour les pays Occidentaux et à tous les candidats à l’immigration légale ou clandestine (Les fameux Ngulus de papa Wemba), si vous faites parti des 25 millions d’électeurs déjà enrôlés par l’abbé Malu Malu, vous êtes tous fichés au même titre que des vulgaires terroristes par les Polices des pays membres du CIAT.
Souriez, vous êtes filmés !

CA VA SE SAVOIR.

Avec mes sentiments patriotiques.

JB Labika.
Kinshasa/RDCongo.

PS : Prière de diffuser cette information dans toutes nos langues maternelles de bouche à oreille, par téléphone, par courrier classique ou électronique à tous nos membres de famille et amis à l’étranger et à l’intérieur du pays, dans nos villes jusqu’aux territoires et districts les plus reculés de notre Pays; Les 25 millions d’électeurs congolais doivent savoir ce que Joseph Kabila et l’Abbé Malu Malu font de leurs photos et empreintes digitales.

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :