Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Archives Journalières: novembre 21, 2010

Gabon : Pierre Mamboundou Rentre au bercail

L’union du peuple gabonais, UPG, formation politique gabonaise de bord opposition, annonce le retour dimanche à Libreville de son président, Pierre Mamboundou, après six mois de présence en France, initialement, en raison des problèmes de santé.

Les membres de l’UPG, battent le rappel des groupes des militants et sympathisants à travers multiples supports ; le bouche à oreille, les appels techniques et autres SMS, des tracts, bref, tout est mis en œuvre en vue de mobiliser grand monde à l’aéroport international de Libreville, pour réserver un accueil délirant à Pierro, donné un moment pour mort, quelques semaines après avoir quitté Libreville quasiment sur la civière, en raison d’un malaise dont il s’est remis à la suite des soins intensifs subis dans la capitale française.

Ce retour aura le mérite de situer l’opinion nationale sur le positionnement politique du leader de l’union du peuple gabonais, Pierre Mamboundou, officiellement sorti deuxième à la présidentielle du 30 août 2009, dont il avait revendiqué sa victoire. Scrutin aux résultats controversés, remporté par Ali Bongo Ondimba.

La question du rapprochement de l’opposant, du parti démocratique gabonais au pouvoir, PDG, est au cœur de conversations diverses, depuis la rencontre de fin septembre à Paris, entre Pierre Mamboundou et Ali Bongo Ondimba. Certains observateurs disent y voir une manœuvre d’ Ali Bongo Ondimba, de tenter de mettre au gout du jour, les termes d’un compromis politiques sur lesquels tentaient de s’accorder feu président Omar Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou, pressenti pendant la fin de règne de Bongo-père, au poste de Premier Ministre ou de Vice Président de la république aux pouvoirs forts, qui ferraient notamment disparaître la fonction de premier ministre.

Une partie de l’opposition n’avait pas manqué de marquer son étonnement, face à ce qu’elle qualifiait à peine de curieuse proximité, qui, disait elle, est tout, sauf neutre.

Pour faire taire toutes les supputations, Pierre Mamboundou disait attendre rentrer au Gabon, pour se prononcer sur cette préoccupation. Dans une récente sortie, l’union du peuple gabonais, UPG, marquait son ancrage dans l’opposition, non sans démentir de présumées accointances avec le pouvoir. Qui vivra, verra.

Publicités