Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Gestion calamiteuse du pouvoir sous l’ère Yayi : El Farouk plonge Yayi

Gestion calamiteuse du pouvoir sous l’ère Yayi

Les propos de EL Farouk Soumanou qui compromettent le Changement

L’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin a reçu hier, l’actuel directeur du Fonds national pour le développement du sport (Fnds) dans notre pays. Avec les hommes de la presse, El Farouk Soumanou a tenté de dresser un bilan peu reluisant du sport national qui est encore loin de son vrai développement. Aussi, l’occasion n’est-elle pas propice pour ce griot du Changement de « diaboliser » encore une fois l’opposition de notre pays qui ne cesse de gagner du terrain malgré les invectives de cette horde de thuriféraires passés maître des répliques ennuyeuses à la limite, ridicules.

Le sport national est malade vu les nombreux maux qui l’entravent. C’est ce qu’il convient de retenir de l’éclairage d’El Farouk Soumanou, directeur du Fonds national pour le développement du sport (Fnds). Reçu hier sur l’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin, El Farouk Soumanou, a peint en noir, l’avenir du sport toute catégorie confondue dans notre pays. En effet, l’homme déplore les agissements qui plongent les activités sportives dans notre pays. Et c’est à ce titre qu’il a rappelé les circonstances dans lesquelles le Fnds est né. En réalité, le fonds existait depuis longtemps mais est quasi inopérant à cause du manque de moyens. Selon le directeur actuel du fonds en la personne de Farouk Soumanou, il a fallu l’avènement du Changement pour remettre les pendules à l’heure. Avec le Fonds, on a pu organiser la première édition de la nuit des oscars en Sport dans notre pays » déclare l’invité de Canal 3 Bénin qui pense qu’avec un peu de volonté, le sport national renaîtra de ses cendres.

Cependant, il n’a pas oublié de citer le nom de l’ancien ministre des Sports, Etienne Kossi, qui n’a pu transmettre au Chef de l’Etat les actes du forum national sur le sport. Revenant sur les crises sociopolitiques qui secouent notre pays, El Farouk Soumanou n’a fait que « diaboliser » l’opposition béninoise en qui il voit le mal. En effet, en sa qualité de griot du Changement, l’invité de « Zone franche » n’a trouvé rien à reprocher au régime du Changement pourtant connu au national comme à l’international pour sa gestion calamiteuse du pouvoir. Au lieu de s’en prendre à lui-même, El Farouk Soumanou va jusqu’à prédire des pourcentages pour les prochaines échéances électorales où il voit grand favori le Dr Thomas Boni Yayi qui brille par ses imperfections. Se trompant peut-être d’époque et de régime, le directeur du Fnds relègue au dernier plan la coalition Abt dont il donne 08% pour les prochaines élections présidentielles.

Quant à l’Union fait la Nation (Un), c’est le fretin à absorber aux dires de Soumanou qui visiblement n’a aucune notion politique et ne sait rien de l’enjeu politique. Si le ridicule ne tue pas, il ennuie parfois et très souvent surtout lorsqu’on a affaire à des cadres de la trempe de Soumanou. Ce qui est grave dans ces propos et qui enfoncent le Chef de l’Etat, c’est le discours ennuyeux de l’homme de la Marina à propos de la jarre trouée. Une opinion acceptée et argumentée bon gré mal gré par l’invité de Canal 3 Bénin qui pense plutôt qu’il faut bannir le logo de l’Un qui repose sur cette jarre trouée.

C’est dire que la raison a fini par céder les pas devant la politique chez ces gens qui « étouffent le Changement » par leurs propos alarmistes. Paradoxe et incohérence, El Farouk Soumanou crie à l’intox et pense que c’est l’opposition qui tire le diable par la queue par des injures grossières et grotesques à l’endroit du Chef de l’Etat.

« Les députés de l’opposition violent le droit d’aînesse qui veut qu’on respecte le Chef » déclare l’orateur qui oublie que c’est lui qui viole ce droit par ces propos qui attisent le feu. Ce sont là les preuves d’une mouvance précaire qui, à défaut de se pencher sur la gestion du pays, rêve faussement sur 2011 qui finira par les emporter.

Idelphonse POSSET

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :