Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Bernard B. Dadié se révolte contre la France : Vive Paris ??

Ah ! Paris qui nous fait penser à la nuit du 4 août 1789, à nos ancêtres les Gaulois. Et voilà Paris à la recherche d’esclaves en 2010. Nous parlons de commission internationale pour contrôle d’élection et le vieux coq parisien, de colère, sur ses ergots dressés appelle des tireurs d’élite pour abattre des rois nègres insoumis, des rois nègres qui veulent que la vérité éclate, que la civilisation importée chez nous ait un autre visage. Tireur d’élite. Paris et New York habitués à tirer sur les cibles noires que nous sommes. Une commission internationale pour contrôler des élections contestées par Paris et ce sont des tireurs d’élites qu’on envoie pour que l’Afrique reste mine et marché. « Je veux la misère abolie» avait dit Victor Hugo. Les vieilles barques pour charrier les bois d’ébène seraient-elles remplacées par des avions de traite? « Le système colonial français, c’est vrai vit encore sous la griffe de Richelieu, de grandes compagnies de commerce et de navigation, souvent suscitées par le pouvoir ayant reçu le monopole d’exploitation des territoires plus ou moins vastes ». En quel siècle Paris veut-il vivre? Car nous refusons tout président que Paris veut nous imposer selon ses caprices de colon invétéré. Tireurs d’élite à nos portes accourus de New York et de ses environs. Faut-il pensé à Benjamin Franklin, à Thomas Jefferson? Et à ce nègre qui entre dans l’histoire américaine. «Esclave affranchi, natif du Sénégal, Bellay a servi les troupes coloniales, fait la guerre d’Indépendance américaine et se trouve comme beaucoup de révolutionnaires, affilié à la franc-maçonnerie et qui véhicule volontiers des idées d’émancipation» (Biondié). Nous attendons la bouée de sauvetage, la constitution de la commission de contrôle qui nous fera comprendre que le droit n’est pas encore mort. Paris croit-il que les Noirs, pour l’éternité, doivent être ses biens? Paris qu’on nous disait « Fille aînée de l’église ». Dieu sauve tes enfants que l’aîné par caprice a mis au four. Ils sont des millions pour attendre une commission de contrôle d’élection. Salut à tous les résistants nègres. Ce que voulait Paris n’est-ce pas ce que nous vivons bientôt depuis plus de 10 ans, avec la destruction programmée de notre aviation? Et toujours des nègres dans ses armées; en exercice en Afrique, des nègres fiers de détruire leur pays pour des soldes de misère. Vols, pillage, assassinats jours et nuit au nom d’une certaine civilisation. Fann, Thiaroye, RCA, Cameroun, Guinée, Dahomey? Côte d’Ivoire; dans ces pays, des soldats de jour et des soldats de nuit pour veiller sur « les intérêts permanents de Paris».

Salut à ces Français qui gardent la tête froide; pour eux la devise du pays a un sens qu’il faut respecter, liberté, égalité, fraternité, même hors de la Seine.
«On ne peut laisser sans danger se creuser le fossé entre l’élément Blanc et l’élément Noir; ce fossé ne pourra être comblé que par des actes tenant compte des aspirations légitimes de la masse africaine et en tournant le dos aux habitudes coloniales, de «brutalités», d’exactions et sévices». « Si on ne me suivait pas dans mes conclusions, on devrait faire appel à un autre ». (Gr André Latrille) Pour avoir aidé à expédier des jeunes ivoiriens étudier en France, il fut renvoyé du pays. Il en fut de même pour les gouverneurs Bourgine et Brunot au sujet des travailleurs forcés. Des esclaves aux nouvelles Antilles.

A Paris, à l’Arc de Triomphe, le Soldat inconnu observe tout, et parcourant J’histoire, ayant appris le voyage des tireurs d’élite, murmure la phrase de Robespierre «Je demande s’il est politique de se déterminer par les menaces d’un parti pour trafiquer des morts de l’homme, de la justice et de l’humanité». Que craint-on de la constitution d’une commission internationale pour le contrôle de nos élections pour le contrôle de nos élections? Oh le beau le langage, le voisinage de l’ambassade des USA à moitié fermée, l’hôtel du golf et le séjour des tireurs d’élite?

La nouvelle compagnie de traite qui enfin se dévoile ne rejoint-elle pas la compagnie des Indes crée en 1644 ?

Fille aînée de l’église, France, abbé Raynal, abbé Grégoire, abbé Maury, Amis des Noirs, dans cette grande injustice que le jour se fasse. Robespierre redit à ces conquérants de nos jours «Périssent les colonies plutôt qu’un principe».

Mai 1945, les armes se taisent en Europe. Paris envoie les siennes en Afrique pour éviter le chômage et d’éventuels coups militaires. L’Afrique ne dort pas dans le quartier parisien. Ainsi des flibustiers pavillons déployés, à des peuples pacifiques livrent une guerre atroce.
Morts de Zarabahon, de Séguéla, de Bouaflé, d’Afféry, de Zuenoula, de Dimbokro, des régions entières encerclées, morts des quatre routes, des sentiers des venelles, des villages et des hameaux parcourues par des troupes d’apatrides, de mercenaires flanqués de traitres, morts tombés à l’aube, à midi, au crépuscule, victimes des bourreaux galonnés, tuant liberté et amour à coups de fusils et de bombes. Des héros dont la presse parisienne nuit et jour chante les prouesses.

En 1948, 1945, 1950, à l’heure où les prisons pleines avaient des Imans de 79 ans et de femmes qui par une marche de protestation, provoquaient Paris à son heure de digestion et de rêve. Dans notre groupe de résistance, il y avait des Français à nos côtés, on les disait des communistes; Raymond Barbé, Dutemby, Casanova, Morlet, Francheschi, Tibergen, Rigaud, Tremouille, Escar, Robert Léon; des Français en lutte contre le mépris, les injustices; parce que des Français étaient à nos côtés, on nous accusait de recevoir des armes de l’URSS. Ils furent nombreux les avocats de ce parti à nous défendre.

Niet à l’injustice et au mépris. Niet !

Le 18 octobre 1946 naissait le parti politique, le parti de la lutte pour la dignité et le Parti de l’homme noir; Le RDA dont Paris n’acceptait pas l’existence. Une lutte contre la division, arme principale de Paris pour la domination des sujets. Sujets français. Sujet, un statut qui permettait tout au maître, des injustices, des plus flagrantes à l’heure des tireurs d’élite.
Au Président Pleven, le Président Félix Houphouët en 1947 disait « Je me suis apparenté au parti communiste parce qu’il me laisse une très grande liberté, c’est un parti qui est au gouvernement de la République et d’autre part il défend les thèses au sujet des peuples coloniaux que je trouve intéressantes et proches de ceux que nous défendons au RDA». Cela conduira à la collaboration avec « UDSR.

La Française Marthe Arnaud, après avoir parcouru notre histoire dit: “Mais il faut aussi que toi, frère noir meurtri dans ta sensibilité par tout le mal qu’on t’a fait et bien malgré cela, il faudra t’élever à une hauteur digne de toi, et savoir pardonner, oublier, pour aller avec vous vers l’avenir la main dans la main”. Oui, Marthe mais Paris ne doit-il pas baisser les armes? Rappeler ses tireurs d’élite, et aider à former la commission de contrôle des élections? Les Grands Blancs et leurs hommes de service dressés pour tuer avec toujours le sourire opposés à la liberté des Noirs depuis St Domingue sont à l’ceuvre. “On suscita des candidats farfelus, on suspendit officiellement Ii! vente des carburants et ingrédients… Cet acharnement contre notre candidat ne fit que confirmer les électeurs dans leur conviction que c’était Félix Houphouët qui serait leur meilleur défenseur au Palais Bourbon”. C’était en 1945. Et les voilà en 2010, toujours avec des élections contestant le choix du peuple. Une position fignolée depuis septembre 2002. L’installation ici et là des gouverneurs généraux pour exécuter les ordres des Grands Blancs; des monarques, régime combattu par Paris. Africains quel avenir voulons-nous? Cessons d’être des acolytes, des compagnons de route.

En 1947 naissait Présence Africaine pour un vrai dialogue. A nos côtés des Français de renommée mondiale: J.P Sartres, Th. Monod, A. Camus, Leiris, R.P Maidieu, E Mounier, Pierre Neville, Paul Rivet, G. Ballandier, J.Howlett et d’autres encore, ceux qui honnêtement disent : «Saint-Domingue est alliée et non sujette de la France» L’Indépendance survient. Une Indépendence dans laquelle nous entrons avec joie et nos nombreuses plaies coloniales. La guerre pour nous avait débuté le 3 septembre avec l’entrée en guerre de la France, la mère patrie. La chaîne de la colonisation se brisait au premier coup de canon. Des frères au front face aux nazis. Illusion. La guerre de reconquête allait se poursuivre. Dans Moussa et Gigla, nous lisions au moment où soldats et tirailleurs le poursuivaient: ilo! ilo! Samory. Maintenant nous hurlons “Arrête! arrête! Paris. Cesse Paris. Paris qui n’entend plus rien, Paris affamé de possessions coloniales. Paris.”

De l’Afrique du Nord à l’Indochine, fusils et avions sèment la désolation. Et le 19 Septembre c’est la guerre contre nos pays parce que le Président parle en homme libre et a des propos qu’un maître ne veut entendre. La Russie à cette guerre dit Niet, non et les “non» à cette guerre se suivent. Mais Paris a-t-il les oreilles ouvertes? Non! 10 ans d’occupation avec des chefs rebelles aux postes délicats. Guerre préparée de longue date; changer le Président normalement élu. AH Paris, le sang des enfants, des femmes et des vieillards que tu veux verser ne portera bonheur à personne. Guerre préparée de longue date: au retour de Linas Marcoussis ne recommandait-on pas à des amis d’éviter la Côte d’Ivoire? Qui déjà en 1944 connut «la guerre» des colons lors de la création du Syndicat agricole Africain dont la présidence fut offerte à Gabriel Dadié qui la passa à Felix Houphouët dont Ii avait épousé la grande sceur Faitai. Notre lutte de libération commença par la création d’un syndicat de planteurs, nous eûmes ensuite le PDCI et le RDA.

Et voilà que Paris veut faire de la Côte d’Ivoire une vaste prison avec des geôliers venus de partout et logés à l’hôtel du golf à côté d’Ivoiriens.

Patriotes Ivoiriennes, l’histoire retiendra que dans cette guerre de libération et de résurrection vous avez toujours été en première ligne avec vos époux et vos enfants; tout comme les Françaises à l’invasion Nazie.

Merci et salut à tous ceux qui ont été avec vous et sont encore avec nous. Que Dieu nous aide toujours dans notre lutte contre l’invasion de notre pays. La photo de Houphouët-Boigny dans la salle de réunion se décrocha en signe de protestation.

– Vous allez là-bas pour supprimer le RDA, fut-il ordonné au Gouverneur Orseli. «Montrez plus d’énergie sinon partez» Et il fut rappelé en 1948. Le RDA, c’est toute la Côte d’Ivoire en lutte pour notre liberté.

Compter des voix pour départager des hommes, est-ce vraiment de l’Océan à boire? Justice, Paris, New York Justice! Tu as peut-être d’anciennes colonies. Comment les traites-tu? New York? Tireurs d’élites. La gomme, les cuirs, l’homme, l’ambre, la poudre d’or et aujourd’hui le pétrole, et pour ce pétrole, “hommes, femmes, enfants, vieillards abattus à la kalachnikov à bout portant… Personnes brulées vives, blessés achevés à l’arme blanche, civils et militaires enfermés dans des cases auxquelles on met le feu, corps brulés puis exposés dans les rues… Un pays à feu et à sang. Ce que je veux, c’est faire éclater la vérité” dit Jacques Vergès dans Crime contre l’humanité.

Dans un article “Sartre et le monde noir” Francis Jeanson écrivait. “La crise est ouverte. Le regard noir ose affronter le regard blanc. Aujourd’hui ils regardent notre monde et l’éclairent à leur façon, ils font que ce monde n’est pas le nôtre. Ce n’est plus un monde blanc. Ce n’est pas encore un monde humain. Il nous appartient pour tout mettre en œuvre pour éviter que le désespoir ou la haine ne le brisent cette fois en deux mondes irréductible ment distincts. Nous ne pourrons nous joindre à cette totalité d’où ces yeux nous exilent qu’en arrachant nos maillots blancs pour tenter simplement d’être des hommes”g

Bonne et Heureuse Année et que Dieu bénisse notre combat.

Bernard B. Dadié

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :