Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Côte d’Ivoire : La défaite de Ouattara bientôt reconnue de tous… même des émissaires de la CEDEAO

Les choses ne se passent plus comme l’aurait souhaité Alassane Dramane Ouattara, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 28 novembre dernier.

Côte d'Ivoire : La défaite de Ouattara bientôt reconnue de tous... même des émissaires de la CEDEAO.

Alors que lui et ses soutiens internationaux ont voulu étouffer la vérité en organisant très rapidement un coup d’état électoral, la résistance du président Laurent Gbagbo et du peuple ivoirien dans toutes ses composantes a mis en échec la machination.

Or, plus le temps passe, plus la vérité s’impose à tous. C’est pourquoi, le camp Ouattara rêve d’une hypothétique action militaire pour renverser Gbagbo. Qui ne viendra certainement pas. Appeler à une action militaire contre le pays qu’il prétend le sien. C’est la trouvaille de Ouattara Alassane, père et financier de la rébellion armée qui endeuille la Côte d’Ivoire depuis bientôt 9 ans. Démontrant ainsi qu’il est en train d’épuiser tous les recours illégaux qu’il a choisis d’emprunter pour accéder au pouvoir d’état afin de jouer le rôle qui lui sied le mieux : celui de simple sous-préfet au service de la France.

On comprend donc la précipitation avec laquelle ses commanditaires et lui avaient voulu tordre le cou à la loi ivoirienne pour évincer du pouvoir le vainqueur légitime et légal de la présidentielle 2010, Laurent Gbagbo. Le faisant, ils ont voulu brouiller les pistes pour ensuite les effacer une fois leur forfait accompli. Mais comme le dit souvent le Président Gbagbo : « Le temps, c’est l’autre nom de Dieu ». Car, grâce au temps, toute la mise en scène tendant à faire asseoir Ouattara au palais présidentiel ivoirien est en train d’être dévoilée. On comprend que l’adversaire du Président Gbagbo soit dépité par la tournure des évènements et qu’il ne veuille pas d’une action politique ou autre hormis la voie militaire.

La vérité triomphe déjà et les émissaires de la CEDEAO commencent à percevoir ce que l’on pourrait qualifier de déstabilisation de la Côte d’Ivoire par la France et les Etats Unis. Seulement, les gens ne sont pas fous. Ils peuvent être sous influence mais, on ne peut les forcer indéfiniment à dénier la vérité. La Vérité. Voilà une chose dont le camp Ouattara ne veut pas. Au demeurant qui use de violence démontre qu’il n’a plus d’argument.

Rébellion armée, fraude électorale, violence, non-respect des lois, désobéissance civile, intervention militaire… Pour l’Ivoirien lambda, la propension de Ouattara à jouer du fusil ou du muscle à la moindre contrariété, est plus qu’agaçante pour ce pseudo-démocrate de la Françafrique. On voit bien que le néo-ivoirien ne connaît rien de la Côte d’Ivoire et on peut sans risque de se tromper avancer que ses soutiens ont été très mal inspirés en portant leur choix sur lui.

A chaque fois qu’une mission se rend en Côte d’Ivoire dans le cadre de la résolution de la crise ivoirienne, elle se rend compte de la supercherie qui consiste à présenter Ouattara comme le président élu telle que relayée par une certaine presse étrangère aux ordres et révise sa position de départ.

La vérité commence à triompher, oui elle triomphera pour une Afrique libre et digne !

Source : Ivorian.Net

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :