Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

France 24, La voix de l’intox en boucle

Actus nationales

France 24, La voix de l’intox en boucle

La liberté d’expression est certainement le pilier de la démocratie et nul ne peut d’ailleurs nier cette évidence. Mais cette liberté pose un réel problème étique et moral quand elle est vidée de son essence et sa substance et instrumentalisée à des fins douteuses. Tel est le cas de la campagne de dénigrement diffamatoire et calomnieuse à laquelle se livre la chaîne France 24 à l’encontre de la Tunisie. Une campagne de désinformation en règle qui trahit les intentions plus que tendancieuses de ses auteurs et met à nu leur quête effrénée du sensationnalisme de caniveau car pioché dans les bas-fonds de l’intox et du mensonge. En Tunisie nous avions pourtant applaudi la création de cette chaine censée enrichir l’espace médiatique régional et international en consacrant la vérité et seulement la vérité dans ses reportages et ses enquêtes. Mal nous en a pris de toute évidence, car France 24 a foulé aux pieds de manière éhontée et insidieuse la déontologie de la profession.

Faute de professionnalisme, de valeurs et d’éthique, France 24 ouvre son antenne aux donneurs de leçons, nostalgiques de la IVème République, d’avant Mendes-France et De Gaulle. Le monde a pourtant changé. La France aussi. Seule France 24 s’acharne à ne pas le réaliser. Chaque pays a ses propres défis, ses propres contraintes, ses propres ambitions. Il s’y résoudra qu’en ne comptant sur ses propres ressorts, sans la moindre immixtion étrangère.
Qu’il s’agisse de la couverture de l’actualité en Côte d’Ivoire, en Algérie, ou chez-nous en Tunisie, cette chaîne publique, financée par le contribuable français, dont un million de Tunisiens résidents en France, n’hésite pas à saper les fondements de l’ouverture, de la modernité et du progrès, encore plus, ceux des liens de la francophonie. Avec une démarche cafouilleuse, n’étant pas habituée à traiter comme il se doit de l’actualité internationale qui exige mesure et discernement, elle cède aux sirènes des ultras, quitte à exciter la rue, une rue qui, d’ailleurs, ne lui est guère favorable. Ce faisant, entend-elle exacerber le sentiment anti-français ? Personne n’y arrivera mieux. Schizophrénie ? Elle doit se faire soigner. Parisianisme ? Rien des dandys. La voix de qui ? Même pas de ses bailleurs de fonds publics.

Par la voix de sa diplomatie, la France n’a exprimé à l’égard de la Tunisie, et encore plus ces derniers jours, qu’amitié, considération, compréhension et solidarité, appelant notamment à « l’apaisement des tensions qui ne sont dans l’intérêt de personne » et déniant « toute leçon à donner ». A cette sagesse et cette amitié séculaire, la chaîne débridée répond, déboussolée, obnubilée par la quête de l’audience et du sensationnel, par l’amalgame, l’outrage et la diffamation de tout un peuple, de toute une nation. Un seul réconfort dans cette misère qu’elle s’échine à vouloir imposer : mais qui regarde France 24 ? Les mesures d’audience, certifiées, sont là pour démontrer son échec cuisant. Sa capacité de nuisance n’est que chimère.

Qu’elle règle ses propres problèmes, avant de s’attaquer aux peuples vaillants capables de lui dire la vérité en face : cause perdue, France 24, balaye devant chez-toi.

A bon entendeur…

lequotidien-tn.com

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :