Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

L’Union fait la Nation déplore le double langage de la majorité présidentielle

L’Union fait la Nation (Un) est formelle. Me Adrien Houngbédji sera porté à la Marina au soir du 6 mars prochain. Bruno Kangni, l’un des porte-parole du candidat de l’Un l’a martelé hier au cours de sa rencontre avec la presse au siège national de campagne du candidat. Mais avant, il est revenu sur le fichier électoral qui, à l’état actuel, exclut plus d’un million de Béninois, en violation de la loi fondamentale de notre pays. Et tout en remerciant les anciens présidents Nicéphore Soglo et Emile Derlin Zinsou qui ont permis aux acteurs politiques de s’accorder sur deux points à savoir l’audit du fichier électoral et l’amendement du cadre légal pour permettre aux exclus de pouvoir voter, Bruno Kangni a déploré le double langage du gouvernement qui est partie prenante à cet accord. « Nous prenons le peuple à témoin. Le président Boni Yayi doit se comporter comme le président Adrien Houngbédji en 2006 qui n’a pas attendu les résultats définitifs des élections présidentielles avant de le féliciter. Ce qui est certain, vu les déclarations et agissements à l’issue des négociations ouvertes par les présidents Zinsou et Soglo, on se pose des questions. Le pouvoir en place est aux abois. Mais, nous n’accepterons pas qu’on nous vole notre victoire » a affirmé le conférencier qui souhaite que son candidat soit élu démocratiquement et en toute transparence, peu importe que ça soit le 6 mars prochain ou après. L’essentiel pour lui est que les élections soient crédibles et se déroulent en toute sérénité. C’est pourquoi, il a invité les militants et sympathisants de Me Adrien Houngbédji à aller chercher les cartes d’électeur pour porter leur choix sur le candidat de l’Union.

Angelo DOSSOUMOU, Fraternité Bénin

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :