Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN : Pour sa campagne électorale, Boni Yayi déverse Ministres et Cadres sur le terrain

Les candidats à l’élection présidentielle du 06 mars prochain rivalisent de manœuvres en vue de s’attirer le plus grand nombre d’électeurs. Pour s’assurer une victoire « premier tour k.o», Boni Yayi a trouvé une tactique bien particulière en déployant sur le terrain un nombre impressionnant de cadres du pays pour faire sa campagne.

La prochaine élection présidentielle promet d’être âprement disputée. Face aux 13 concurrents qui espèrent lui arracher le fauteuil présidentiel le soir du 06 mars 2011, Boni Yayi a trouvé la parade pour l’emporter dès le premier tour : déverser sur le terrain, dans toutes les régions du pays, les cadres de l’administration publique pour mobiliser les foules en sa faveur.

La manœuvre était prévisible avec la vague de nominations enregistrées lors des conseils des ministres de ces dernières semaines. Le 1er février dernier, ils étaient ainsi 176 cadres à être nommés dans l’administration publique, à deux mois environ de la fin du mandat de Boni Yayi. Il semble aujourd’hui que ces multiples nominations ne sont qu’une partie d’un stratagème savamment orchestré par le Chef de l’Etat.

En fin stratège, Boni Yayi a pris le soin de promouvoir des cadres de diverses régions, qu’il a déployé dans leurs régions d’origine afin de quadriller le territoire en sa faveur. C’est ainsi que du nord au sud et de l’est à l’ouest, les hommes et femmes promus par le régime du changement se retrouvent dans leur localité pour remplir la mission à eux assignée. Qu’ils soient ministres, DRFM, DPP, directeurs de sociétés ou cadres à n’importe quel niveau de l’administration béninoise, aucun d’entre eux n’échappe à la valse de meetings pro-Yayi qui se multiplient sur toute l’étendue du territoire.

Après avoir organisé des marches pour remercier le Chef de l’Etat pour avoir bien voulu les nommer, ils se voient investis d’une autre mission urgente : mobiliser le plus grand de nombre de voix pour assurer la victoire de Boni Yayi dès le premier tour.

Transformés en véritables ministres et cadres de zone, ces autorités en sont réduites à organiser des messes de soutien à un candidat, au détriment du bon fonctionnement de l’administration publique déjà sujette à de nombreux dysfonctionnements.

Flore NOMBIME (coll), L’évenement précis

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :