Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN : Appel du PCB au peuple et à toutes les forces démocratiques

PARTI COMMUNISTE DU BENIN (P.C.B) 

01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)

Tél. :21 30 03 22/97 98 35 65 –

Site : www.la-flamme.org

APPEL AU PEUPLE ET A TOUTES LES FORCES DEMOCRATIQUES :

Combattre par tous les moyens les élections frauduleuses et instaurer le pouvoir des travailleurs et des peuples.

Les élections présidentielles actuelles n’en finissent pas de révéler toutes leurs facettes de fraude. Après la LEPI excluant des centaines de milliers de citoyens ; après l’exclusion frauduleuse du candidat du PCB, Philippe NOUDJENOUME ; après les décisions anti-peuple de la Cour Constitutionnelle de Robert DOSSOU, vient s’ajouter le désordre savamment organisé dans la fourniture et la distribution de cartes d’électeurs pour ceux qui ont eu la chance d’avoir été enrôlés. Cette distribution est bâclée, sabotée exprès. Après les derniers conciliabules entre le clan Boni YAYI et les autres, on nous confirme qu’outre l’intendance, le logiciel de la LEPI n’est maîtrisé que par les experts du PNUD qui, finalement, nous sortiront du chapeau le président que les puissances étrangères, c’est-à-dire les partenaires techniques et financiers, auront désigné pour le Bénin.

La fraude a donc été savamment préparée, scientifiquement organisée et grossièrement mise en œuvre. Les conciliabules au sommet entre le clan Boni YAYI d’une part, SOGLO, ZINSOU et autres d’autre part n’auront servi à rien contre la fraude. Le report des élections d’une nouvelle semaine ne servira non plus à rien, car l’audit de la liste électorale et surtout les recommandations relatives à la correction des énormités évidentes de la LEPI pour la prise en compte des exclus et la distribution soignée des cartes d’électeurs ne peut se faire en quelques semaines. Les tergiversations et les faux-semblants font alors le jeu des fraudeurs.

Il faut reconnaître que Boni YAYI est incapable d’organiser des élections crédibles et transparentes et que la fraude est multidimensionnelle. La tenue des élections même à la date annoncée du 13 mars (en lieu et place du 6 mars), voire même encore dans les toutes prochaines semaines, ne favorise que les fraudeurs et tous ceux qui ont intérêt à la fraude, contre la dignité de notre peuple.

Il faut reconnaître que seules tirent les ficelles pour des raisons inavouées et pour leurs intérêts, les puissances étrangères avec en avant l’UE (Union Européenne) et le PNUD qui couvrent la fraude, sans égard à la dignité et aux intérêts des travailleurs et des peuples de ce pays. Pendant cinquante ans, pendant vingt ans, on nous a dit que ces organismes étaient intègres, compétents, épris d’équité et de paix. On constate, hélas, le contraire !

Il appartient donc aux travailleurs et au peuple de défendre eux-mêmes leurs droits, la dignité du pays et la construction de la paix. Cela ne se peut qu’avec une autre gouvernance, la mise à l’écart du pouvoir de Boni YAYI, l’instauration du pouvoir des travailleurs et des peuples avec la mise en place d’un Gouvernement de Salut National de transition.

C’est pourquoi le Parti Communiste du Bénin appelle les travailleurs et toutes leurs Confédérations, Fédérations et organisations syndicales, tous les partis politiques patriotiques, toutes les forces démocratiques de jeunes, de femmes, de dignitaires, de défense des droits humains et des peuples, à se déterminer ici et maintenant pour un combat acharné, soutenu et intrépide contre les actuelles élections frauduleuses et pour l’instauration du pouvoir des travailleurs et des peuples.

Pour notre dignité, disons :

NON aux élections frauduleuses !

EN AVANT pour le pouvoir des travailleurs et des peuples !

Cotonou, le 02 mars 2011,

Le Parti Communiste du Bénin.-

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :