Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN : Mascarade électorale du 13 mars dernier, 08 présidentiables créent le FRC-SAD

Les conséquences de l’élection bidon du 13 mars 2011 et ses résultats biaisés continuent d’être enregistrées. Dernière en date, la création du Front républicain des candidats pour la sauvegarde des acquis démocratiques (FRC-SAD).

Lire le communiqué

La coalition des candidats à l’élection présidentielle de 2011 annonce la naissance, ce jour Mardi 22 Mars 2011, du Front Républicain des Candidats pour la Sauvegarde des Acquis Démocratiques (FRC-SAD) présidé par Monsieur Abdoulaye BIO TCHANE.

Le FRC-SAD dénonce les conditions d’organisation et de déroulement du scrutin du 13 Mars dernier notamment :

L’exclusion de plusieurs centaines de milliers de Béninois du droit de vote ;
L’organisation de fraudes massives allant de faux bulletins jusqu’aux bureaux de vote fictifs et à livraison de camions d’enveloppes de dépouillement hors délais et non scellés.

Le FRC-SAD dénonce également les conditions de dépouillement des bulletins et de compilation des résultats qui ont été faits sans aucun souci de transparence, le Président de la CENA s’autorisant même à donner tout seul et depuis son domicile les grandes tendances.

Les résultats provisoires proclamés par la Cour Constitutionnelle et entérinant les tendances de la CENA ne sont qu’une preuve supplémentaire du grand complot ourdi contre la démocratie dans notre pays. Le FRC-SAD rejette ces résultats comme nuls et non avenus. Il met en garde contre l’extrême gravité du risque encouru par le peuple béninois des conséquences qui pourraient découler des décisions de la Cour Constitutionnelle et de ses membres.

ONT SIGNE :

Abdoulaye BIO TCHANE ; Prudent Victor TOPANOU ;

Christian E. LAGNIDE ; Kessilé TCHALLA SARE ;

Janvier YAHOUEDEHOU ; Issa SALIFOU ;

Cyr M’po KOUAGOU ; Jean-Yves SINZOGAN.

Une réponse à “BENIN : Mascarade électorale du 13 mars dernier, 08 présidentiables créent le FRC-SAD

  1. ren mars 24, 2011 à 10:14

    je comprends que par les temps qui courent les calculs soient complexes et stratégiques. Mais en acceptant d’aller à un examen, c’est qu’on attend bien un résultat. Les mauvais élèves signataires de ce chiffon ne totalisent même pas 10% des suffrages (certainement à causes des fraudent diront-ils). On va jusqu’a dénoter des bureaux fictifs à New York, Otawa…..C’est bien possible, mais il faut savoir raison garder. Pour faire la politique au Bénin en 2011, il ne faut pas être un enfants de cœur. il faut surtout être illogique : un candidat qui crient l’évidence d’un second tour, s’autoproclame Président seulement après le premier tour et serait sur le point de publier son gouvernement dans lesquels certains cauris seraient annoncés. Chez nous, le ridicule ne tue pas !

%d blogueurs aiment cette page :