Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN : Marche de l’opposition – Le journaliste Choubadé violenté par des policiers

Un journaliste du Quotidien ‘’Le Nokoué’’ a été agressé hier par les agents de la Police nationale qui dispersaient des militants de l’opposition. Séïdou Choubadé blessé, n’était ni en situation de reportage, et ne participait à aucune manifestation pas non plus au moment des faits.

Et de deux. Ainsi, après les exactions des gardes du corps du président de l’Assemblée nationale sur un confrère il y a quelques semaines, les menaces verbales et téléphoniques aux journalistes, c’est au tour de certains agents de la Police nationale de battre un homme des médias. C’est Séïdou Choubadé, chroniqueur parlementaire et journaliste au Quotidien ‘’Le Nokoué’’ qui a été battu ce jeudi 24 mars 2011 à Cotonou par des policiers. Son visage défiguré présente une plaie béante à la bouche du côté de la lèvre supérieure et des blessures par endroits sur le corps. Séïdou Choubadé qui n’était pas en situation de reportage, s’est malencontreusement retrouvé dans la cohorte des manifestants qui contestaient les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 13 mars 2011 proclamés par la Cour constitutionnelle. C’est entre deux courses dans la ville qu’il s’est retrouvé à ce carrefour où les éléments des forces de l’ordre dispersaient les manifestants à coups de gaz lacrymogène et de gourdins. La répression n’épargne personne. Face à la violence, le journaliste décline son identité et exhibe sa carte nationale de presse. Mais peine perdue. Coups de pied, de gourdin et gifles ont continué à pleuvoir sur lui. Dans sa fuite, Séïdou Choubadé tombe dans un caniveau. Sa moto ainsi que toutes ses pièces lui ont été retirées. A noter qu’il y a cinq ans, lors de violentes échauffourées entre des groupes Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et des militants du Parti du renouveau démocratique (Prd) à la Place Bayol à Porto-Novo, le même Séïdou Choubadé, a été molesté et sa moto brisée.

Jean-Christophe Houngbo, Le Matinal

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :