Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Réforme sociopolitique au Bénin : Boni Yayi présente le vrai visage de sa « refondation »

Le régime du Changement aura réalisé de nombreuses prouesses sur le plan de la privation des libertés. En cinq ans, les Béninois ont subi un recul de leur démocratie par le bâillonnement des libertés d’expression, l’organisation catastrophique des consultations électorales et bien d’autres encore.

Pendant les moments de forte pression où le peuple exigeait de vives voix la fin du Changement, le leader dudit concept avait alors lancé dans l’opinion la refondation. Cette nouvelle idéologie des cauris venait mettre fin au Changement inhibé par le récital de l’émergence. Les griots du régime défendaient en méconnaissance totale du contenu du nouveau concept. En pleine campagne électorale, le candidat Boni Yayi chantait qu’il veut briguer un nouveau mandat pour procéder à une refondation de l’Etat béninois. Les populations béninoises auraient tout vu, et tout entendu. La refondation se trouvait dans un document de plus de 200 pages que le candidat ‘’au nom du ciel’’ exhibait à tout bout de champ.

Mais quelques semaines ont suffi pour que le peuple appréhende avec regret les fondements de la refondation à lui proposé par Boni Yayi. La première désolation d’être Béninois sous le Changement vient des menaces éternelles, des intimidations, du recul de la liberté de presse au plan national, de la promotion à grande échelle de la corruption. Vient ensuite le gros lot. L’élection présidentielle a été organisée dans un contexte effrayant dans le seul intérêt que le leader des cauris se maintienne au pouvoir quelque soit la volonté du peuple. Le résultat de cette magouille électorale est bien perceptible.

Manifestement, le peuple doit réclamer son vote. Pour les Béninois, le scrutin présidentiel était l’occasion pour eux de mettre fin aux exactions du régime en place par un vote de défiance contre son leader. Ils ont du mal à comprendre le verdict rendu par les uns et les autres. Dans un sursaut patriotique, le peuple veut manifester sa colère face à ce qu’il appelle le hold up électoral. Mais c’est sans compter avec la refondation de la République.

Des milliers de force de l’ordre sont déversés dans les grandes agglomérations pour tuer dans l’œuf toute tentative de protestation. Des citoyens sont battus à mort, des députés arrêtés, des menaces et intimidations de tous genres. Tout ceci fait frémir les honnêtes citoyens du pays qui comparent désormais la refondation à une véritable dictature maquillée. Ils se demandent alors si la refondation de Yayi n’est pas un piège tendu à la démocratie.

Odi I. AÏTCHEDJI, 24 h aau Bénin

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :