Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN: Appel aux Démocrates du Monde entier

Avant 2006 les résultats des élections au Bénin ne posaient presque jamais de problème.
Il arrivait même que le malheureux perdant dans un esprit patriotique félicite son adversaire, et tout ceci donnait l’impression d’une démocratie mûre, avec des responsables politiques qui assuraient le rôle qui était le leur. Le peuple semblait confiant en ses responsables, il se sentait en sécurité au point qu’il pouvait penser que rien de bien grave ne pouvait lui arriver. Le retour aux affaires en 1996 pour deux mandats présidentiels de Mathieu KEREKOU un ancien président qui avait déjà régné de 1972 à 1991 n’a guère inquiété qui que ce soit. Le peuple vaquait à ses affaires dans la paix et la concorde.

Cette impression de démocratie apaisée conjuguée avec un environnement économique favorable, faisait rêver au BÉNIN à une croissance à deux chiffres au point de se comparer même aux pays émergents.

Tout ceci c’était avant 2006.

Avec l’avènement le 06 avril 2006 du règne du nouveau Président YAYI BONI, les résultats de presque toutes les élections sont contestés au point de croire que les élections se gagnent devant le conseil constitutionnel et non dans les urnes. Le déroulement des élections municipales qui sont des élections populaires par excellence en est la démonstration patente. L’exécutif dans le soucis de mettre la main sur tous les organes du pouvoir faisait rejeter toutes les contestations ou interdisait l’installation des conseillers locaux dès l »instant où ceux-ci ne se réclamaient pas de son bord politique. Durant cette mandature nos HONORABLES députés ont donné l’impression de ne pas comprendre que le temps des arrangements était passé; ils découvrent avec beaucoup de surprise le nouveau langage de l’exécutif, un langage déroutant à la fois mielleux fait de promesses et d’actes sournois que les gens de chez moi appellent la BENINOISERIE.

Le temps s’écoule tout doucement et les tensions s’accumulent, les frustrations aussi.
L’assemblée nationale n’est plus le lieu où se prennent les grandes décisions; le chef de l »état s’en charge par décret.

La confiance des citoyens béninois en un lendemain meilleur s’est totalement éloignée avec les péripéties des affaires ICC et la lourdeur dans l »établissement de cette LEPI.

La LEPI tout court

La LEPI consensuelle

La LEPI comme outil de développement comme nous l »ont vendu nos habituels maîtres penseurs

La LEPI consensuelle

La LEPI de tout le peuple, celle qui aurait permis à chaque béninois de pouvoir se compter et de dire oui je suis béninois

La LEPI consensuelle

La LEPI des retrouvailles et des reconciliations.

Mais voila nous avons fait de la LEPI l’objet par excellence pour faire de la BENINOISERIE.

La BENINOISERIE c’est le jeu du chat et de la souris entre béninois;

La BENINOISERIE c’est aussi le jeu des crabes lorsqu »ils sont pris dans la nasse du pêcheur;

la BENINOISERIE c’est surtout faire perdre l’autre en n »étant pas sûr de gagner soi-même.

LEPI et BENINOISERIE deux choses incompatibles car on ne peut pas jouer contre soi même.

Cette LEPI est tripatouillée;

Cette LEPI est devenue la LEPI de ARIFARI NASSIROU au lieu d »être une LEPI du peuple béninois;

Cette LEPI pour laquelle un ministre de KEREKOU a connu les grilles de la prison et la dureté de la vie carcérale, cette LEPI fait voter le 13/03/2011 les mineurs et oublie d’enrôler les citoyens en âge de voter.

L’élection présidentielle du 13/03/2011 est un non sens démocratique, le Président qui en sera issu serait mal élu et partirait avec un handicap de légitimité jamais connu au BENIN.

J’en appelle à tous les démocrates du monde entier pour dire non aux résultats de ces élections.

Le BENIN terre de culture et de paix ne saurait trahir son destin.

La démocratie pour tous et pour les béninois.

Docteur Hajj D. Daouda Adiho MASSADIMI MDDA

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :