Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Philippe Rémond un français sacrifié sur l’hôtel de la Françafrique

Le français Philippe Rémond assassiné à Yamoussoukro

Qui en Côte d’Ivoire ne se souvient pas de ce monsieur. Aux premières heures de la crise, il fût parmi ceux qui sont intervenus à l’émission Raison d’Etat pour dénoncer le pillage des pays Africains par la France au travers du francs CFA. Ce monsieur se nomme Philippe Reymond.

Il était professeur à l’INP-HB de Yamoussoukro.

La capitale politique Yamoussoukro où résidait ce professeur est occupée par la rébellion depuis avant-hier. Le lendemain de leur arrivée dans la ville, les rebelles ont assassiné ce professeur dans sa chambre d’hôtel son seul crime a été de critiquer le comportement néo-colonialisme de la France.

Rappelons que ce professeur est Français et donc devrait en principe bénéficié de la protection de la force française del’opération Licorne.

Mais à cause de ses prises de positions en faveur de la vérité, ce français est qualifié de pro-Gbagbo. Et rien que pour cela, il a été livré aux rebelles.

Sinon comment comprendre que la Licorne qui est officiellement en Côte d’Ivoire pour la protection de ses ressortissants, européens et autres étrangers n’a rien pour protéger cet illustre professeur. Comment comprendre que les rebelles ne soient pas inquiétés après ce crime crapuleux. Et oui ce Français a été réduit au silence parce qu’ayant refusé de suivre Nicolas Sarkozy dans sa politique machiavélique.

La presse française qui est réputée pour dénoncer les crimes et violation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire est restée bien silencieuse. C’est à croire avec certitude que la discrimination se fait même en France. Le ministère des affaires étrangères françaises veut couvrir sa mort en disant qu’il aurait sans doute été tué d’une balle perdue.

Sachant que les rebelles sont à Yamoussoukro depuis plus de 48 heures et que la ville est tombée sans qu’ils n’ont rencontré aucune opposition, alors comment ce français a pu être victime d’une balle perdue dans des combats qui n’ont jamais y lieux ?

« Le CFA est une moquerie. Dites-vous bien que cette monnaie, qui est frappée et imprimée à Chamalières, la ville du président Valérie Giscard D’Estain, n’est pas reconnue en France. Ceux qui voyagent le savent très bien. Il est impossible de changer le Cfa dans une banque en France. Pour parler crûment, c’est une monnaie de singe». A travers la monnaie, la France continue d’exercer une tutelle sur des pays auxquels elle a, soi-disant, donné l’indépendance » avait dit cet homme lors de l’interview qu’il a accordé au quotidien ivoirien Fraternité Matin avant d’appeler la Côte d’Ivoire à créer sa propre monnaie. (aymard)

source : abidjandirect.net

Publicités

Une réponse à “Philippe Rémond un français sacrifié sur l’hôtel de la Françafrique

  1. Rakoto Andrianambinintsoamanitriniaina avril 9, 2011 à 6:40

    Qu’est-ce que M. Nicolas Sarkozy a à répondre ?

    Je vous rappelle qu’ici chez nous à Madagascar la France a soutenu ouvertement M. Andry Rajoelina pour renverser le Président élu d’alors, M. Marc Ravalomanana. M. Andry Rajoelina s’est acheté le service d’une partie de l’armée malgache pour ce putsch, il fut caché dans la résidence de l’Ambassade de France pendant les journées chaudes de Janvier-Février-Mars 2009 ! Je me souviens de M. Nicolas Sarkozy qui condamnait du bout de lèvre ce putsch mais qui a pourtant nommé un nouvel ambassadeur à Madagascar et ce dernier a présenté ses lettres de créances à M. Andry Rajoelina ! Dans toutes les festivités organisées par ce régime les Coopérants Militaires français sont toujours assidus d’y assister !

    A l’heure actuelle la France fait pression sur la SADC (dont Madagascar est membre) et la Communauté Internationale de légitimer ce régime de putschistes ! C’est bien terne l’image que nous faisons actuellement de cette France pays des révolutions !

%d blogueurs aiment cette page :