Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

La Guerre Franco-Internationale contre la Côte d’Ivoire : Faisons le doux et merveilleux rêve que l’impossible se réalise !

L’impossible, c’est quoi dans cette terrible et inhumaine guerre  qui frappe le pays d’Houphouët Boigny, fierté de l’Afrique où l’humour coulait à flots et où il faisait si bon vivre ? C’est que, face à une coalition de grandes puissances dont la France et les Usa, auxquelles se sont alliées d’autres, en Europe comme en Afrique, ce pays  puisse  s’en sortir.


Laurent Gbagbo et Nicola Sarkozy

L’impossible, c’est la réalisation de la chanson de Gadji Céli qui reprend en hommage aux Patriotes, la célèbre légende de David triomphant de Goliath. C’est la preuve faite par quatre, comme il prévenait les Ivoiriens, que leur sérénité était le gage de leur victoire puisque seulement Dieu pouvait régler leur palabre. La disproportion ici est si monumentale, si choquante, que le rêve de la répétition de l’impossible semble impossible sauf à Dieu de pourvoir ici bas, à la réparation des injustices trop insupportables avant le jugement dernier.

Mais laissons cependant notre imagination voguer vers ce merveilleux et doux rêve. Quels en seraient les enchantements ?

Ils se résumeraient en une délivrance, en une réhabilitation incroyable et multidimensionnelle de la vérité, celle qui grandit et réconcilie l’homme avec son humanité dans l’absolu.

Il serait démontré, aux yeux du monde entier, que des nations s’étant drapées des vertus de la morale internationale, se présentant au monde comme des défenderesses du Droit et de la Démocratie, ont foulé aux pieds ces valeurs sacrées dans la basse intention de se tailler des sphères d’influence en Côte d’Ivoire pour se repaître à bon compte des richesses de cette nation et en tirer des dividendes pour une campagne électorale.

Ce qui pointe en filigrane (et révélé par des journaux comme l’Humanité…) et qui fait état d’une fraude au Traité constitutif des Nations Unies, de manipulations, de mensonges et de falsifications diverses de la part de la France, des USA, de Ban Ki Moon…,  apparaîtrait comme une évidence à l’humanité.

Dans la foulée, la Côte d’Ivoire serait rétablie dans ses droits légitimes. Sa souveraineté reconquise, Laurent Gbagbo serait reconnu, conformément à la volonté populaire, président légitime et légal de Côte d’Ivoire par la communauté des nations, revenue des manipulations dont elle était victime.

Quel tsunami aux répliques multiples car, dans le même temps, tous les montages qui depuis 10 ans, ont contribué à violer les consciences, à cornaquer les opinions, jailliraient au grand jour, et de grands médias comme de journalistes réputés en auraient pour leur compte d’avoir ainsi participé (en prêtant leurs plumes et leurs voix à des meurtriers mensonges) à la commission de crimes de masse. Ce miracle se traduirait  en effet par  la révélation, au tribunal de l’opinion, de tous ceux  qui, peu ou prou, se seront inscrits dans l’exécution de ces actes dramatiques. La dénonciation de la chaîne  de responsabilité  alignerait alors sur le banc des accusés, bien de têtes huppées qui gouvernent ce monde, avec la malignité du « Loup de la Fable » ; ce serait là un kaléidoscope sans précédent de mises en cause des plus grands dirigeants du monde !

La perspective est brumeuse, rebelle à la conviction mais combien exaltante et à portée de main quand on se replonge dans ces attentes puissantes de tant de cœurs meurtris qui se reconnaissent dans le triomphe de la vérité, dans la Prophétie du Pasteur KONE Malachie qui fait tant de bruit, dans des témoignages historiques.  Ce serait finalement pour le plus grand bien de l’Humanité, la victoire du bien, du droit, qui servirait à sa remise sur le droit chemin !

VT

San Finna N°611 du 11 au 17 Avril 2011

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :