Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

La france mérite-t-elle de conserver le poste permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU?

Nous en avons assez que des gens avec très peu de scrupules s’arrogent le droit exclusif de dicter leur loi et d’orienter le monde à leur guise. Si l’on avait toléré ces faits à une époque où, la désinformation étant la règle, l’on nous a fait croire au péril « soviétique », cela ne peut plus prospérer à cette ère de l’internet où la vérité se fait jour, en dépit des nombreuses tentatives d’intoxication.

L’histoire de l’Organisation des Nations Unies, fondée à l’issue de la deuxième guerre mondiale et la victoire des alliés sur l’Allemagne d’Hitler, le Japon de Hiro Hito et l’Italie de Mussolini, nous apprend que la france y a été cooptée par solidarité et pour la dédommager de sa destruction lors de son occupation par la puissante armée allemande. La france était aux abois face à l’armée allemande d’Hitler qui n’a fait qu’une bouchée de ce minus qui a osé s’y frotter.

Elle ne siège donc pas de façon permanente au Conseil de Sécurité par mérite, mais par la volonté de ses alliés, seuls et véritables vainqueurs de cette guerre qui voulaient aussi avoir pied en Europe continentale. Au lieu de se tenir à carreau, la france a de tout temps abusé de cette position pour brimer et spolier des peuples et nations au nom de la lutte contre le communisme. La guerre froide terminée avec la chute du mur de Berlin, la france n’a changé ni d’attitude ni de méthode.

Nous voulons donc ouvrir le débat ici et maintenant. La France mérite-t-elle sa place de membre permanent au Conseil de Sécurité? N’est pas une place à réserver à des puissances sinon, à des pays ayant fait preuve de sagesse et de retenue? Avec ses errements en Libye et en Côte d’Ivoire, et leurs chapelets de morts innocentes et de dommages collatéraux exagérés, causant ruines et désolations, ce débat est plus que d’actualité.

Coordination des Communicateurs Bénévoles

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :