Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN : Le chantage interne…

Nul ne peut être émergent s’il ne passe par le docteur-président. Après tout, ne se proclame-t-il pas substitut de Dieu sur le territoire béninois. Quand certains courtisans ne le trouve pas nettement plus-que-Dieu. Julien Akpaki, tout puissant directeur général de l’Ortb est passé par l’auto-reniement public pour avoir osé se positionner sur une liste autre que celle bénie par le chef pour les législatives 2011. À peine si on ne lui a pas fait dire qu’il est indigne d’être un député cauris, un vrai. L’Etat Fcbe a ses règles ; le K.O. pour les adversaires politiques, la terreur pour les affidés incontrôlables.

Tout auréolé de son rempilage à polémique, Yayi a décidé de faire le ménage au sein de la troupe. Les chaînes de télévision se gavent de ces images de hauts cadres de l’administration et du monde des affaires qui se relaient sur les plateaux, reniant leurs propres positionnements sur des listes de candidatures aux législatives et appelant à voter pour l’unique liste directement sortie des entrailles de la Marina. Allez leur demander si chez eux, à domicile, ou dans leurs villages, des enfants, des époux, des frères, des amis, des parents ne suivent pas ces représentations d’indignité d’un autre âge.

Que dire de ces porteurs de gale qui refusent de s’auto-humilier publiquement tout en continuant à prêcher leur béguin inconditionnel pour le docteur-inventeur-du-Changement ? Des joueurs de poker qui savent à l’avance ce que leur réserve le grand maître à l’issue du scrutin. Certainement le bannissement total pour les recalés et la terreur pour ceux qui parviendraient à siéger au palais des gouverneurs. Un traitement de faveur tout de même à comparer à ce qui attend les anti-émergents au sein de ce parlement du K.O. Exclusion garantie pour eux si jamais les extrapolations combinées de la Commission électorale nationale autonome (Cena) et de la Cour constitutionnelle leur attribuent la minorité congrue. Musèlement assuré, par contre, s’il arrivait que la vérité des urnes leur concède la majorité conséquente.

Le régime peut compter sur les « sages » pour leur rendre la vie dure. Pas évident que ces derniers aient perdu leur réputation de contorsionniste après leur chef-d’œuvre à l’occasion de la présidentielle de 2011.

Mais la purge interne dans les rangs des caurisants ne s’est pas faite au hasard. A la lecture du profil des positionnés on se rend bien compte qu’il y a eu des critères de sélection assez stricts avec une prime particulière aux casseroles. Aucune chance pour ceux dont les pedigrees n’affichent pas des traces de marchés gré à gré suspects, de surfacturations, de rapports de commissions d’enquête accablants, de complicité de faux placements d’argent, de bourrages d’urnes ou de pré-estampillage de bulletins de vote. Des gens qui 4 ans durant peuvent se prémunir contre toute inquisition judiciaire. Les autres qui n’ont pas osé aller assez loin dans la gadoue émergente doivent subir la stature de pestiférés pourchassés sur toute l’étendue du territoire national par le docteur-président lui-même. Des mauvais cauris indignes des suffrages de la fraude, de la bienveillance sélective du juge électoral ou de la complaisance de (ou des) organe en charge de l’organisation du scrutin.

L’autre réalité est que la mangeoire s’est considérablement rétrécie. Le Bénin est loin de figurer au registre des pays aux ressources extensibles à souhait. Sous l’effet conjugué des hausses de prix de produits de première nécessité, des factures de plus en plus élevées d’eau, de téléphone, de gaz et de la considérable rapine des faux placeurs pasteurs, il ne reste plus de compatriotes à escroquer afin d’alimenter le réseau de prospérité partagée entre coquins. Les acrobatiques « arrangements » n’ayant pas suffit à aseptiser le paysage cauris selon les gouts du prince, il fallait procéder au chantage, aux humiliations et à la chasse aux impies.

Il y a émergent … et émergent…

arimi choubadé http://arimi.freehostia.com

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :