Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’guessan transféré à Katiola

Ils étaient, pour la plupart, enfermés à l`hôtel du Golf d`Abidjan, quartier général (QG) du président Ouattara jusqu`à sa prise du pouvoir alors aux mains de son rival Laurent Gbagbo. Depuis ce week-end pascal, les dignitaires de l`ancien régime, faits prisonniers depuis leur chute brutale du 11 avril dernier, ont de nouvelles destinations. C`est ce que nous a révélé une source proche des nouvelles autorités. Selon cette source, le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N`guessan, initialement à l`Hôtel la Pergola de Marcory Zone 4 avant d`être transféré manu militari au Golf, ne se trouverait plus à ce Q.G. du nouveau régime. Le chef de l`ex-parti au pouvoir aurait été transféré loin de la ville d`Abidjan, précisément à Katiola, au centre du pays, à 400 km de la capitale économique ivoirienne. Affi N`guessan ne serait pas la seule personnalité à être relocalisée dans cette ville. Avec lui, il y aurait tous les autres pontes du régime Gbagbo et les membres de l`entourage de l`ex-président de la République déchu, qui séjourneraient encore au Golf. Ces personnalités civiles mises aux arrêts seront conduites également à Katiola comme Affi N`guessan, en attendant de connaître leur sort dans les semaines et mois à venir. Quant aux prisonniers militaires, leur prochaine destination serait la ville de Bouaké, capitale du Centre et fief de l`ex-rébellion, où ils iront attendre les décisions du nouveau régime. Ainsi, après le transfert du président déchu, Laurent
Gbagbo à Korhogo, et celui de son épouse Simone dans l`extrême Nord-Ouest, à Odienné, le Golf hôtel se vide de ses prisonniers, dispersés sur l`ensemble des zones dites CNO (Centre-Nord-Ouest). Pourquoi cette dispersion? Essoufflement dû aux charges du Golf progressivement libéré par ses anciens pensionnaires, ou simple stratégie d`éloignement pour mieux tenir les prisonniers dans une zone qu`ils contrôlent et à distance du siège du pouvoir, objet des violences continues à Abidjan?

F.D Bony

Source : L’Inter

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :