Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Soro Guillaume, est il devenu un serial killer ?

Les derniers enregistrements vidéo publiés par le sulfureux site d’information Abidjan.net, donnent  des informations très intéressantes sur la véracité de l’arrestation du président Laurent Gbagbo :

1) Un des chefs rebelles, après avoir rendu compte de son entretien avec cette dame rencontrée dans la court de la résidence présidentielle, ajoute clairement ceci : «…j’ai vu sortir Gbagbo du sous-sol portant un gilet pare-balles de l’armée française.»  Ce qui accrédite la thèse selon laquelle, l’arrestation du président Gbagbo a bel et bien été opérée par des éléments forces spéciales Françaises. Sinon comment ce gilet français se serait-il retrouvé dans le bunker présidentiel?

2) Ce même enregistrement dit aussi que le ministre Désiré Tagro est sorti, à deux reprises, du bunker avec un drapeau blanc pour tenter une négociation de reddition. Ce qui confirme qu’il n’a pas pu tenter de mettre fin à ses jours en se tirant une balle dans la bouche, contrairement à la version donnée par l’ambassadeur de France et Soro Guillaume lui-même. Il a donc purement et simplement été liquidé après son arrestation.

Je note d’ailleurs une similitude troublante entre deux faits apparemment sans liens et qui expliqueraient la liquidation du ministre Désiré Tagro et de IB.

Analyse : Désiré Tagro, en sa qualité de ministre de l’intérieure, est bien celui qui a négocié et fait signer le contrat avec la SAGEM et sous la supervision de Soro Guillaume. Or, ce dernier (Soro Guilllaume) fût soupçonné (accusé?) notamment par le président Mamadou Koulibaly d’avoir touché une grosse commission dans la signature de ce gigantesque contrat. S’il y a donc un témoin, qui puisse détenir les preuves matérielles de ces accusations, c’est bien le ministre Désire Tagro. Il a donc, selon mon analyse, été purement et simplement  éliminé. Quant à IB, sa mort là aussi est très troublante. Un de ses lieutenants, le nommé «Bauer», faisant le récit de sa dernière conversation téléphonique avec IB affirme : «…Le général (IB) était acculé et s’est retranché dans une court commune dernière l’usine UNICAFÉ. Un de nos éléments, qui était avec lui, a brandit un drapeau blanc en criant aux FRCI de ne plus tirer et que IB était prêt a se rendre… » IB a pourtant été froidement abattu. La presse affirmera, en outre, le lendemain que Soro Guillaume avait pourtant reçu l’ordre (d’Alassane Ouattara) de prendre IB vivant. Mais Soro Guillaume a encore une fois fait le choix de faire liquider IB.

Conclusion : Soro Guillaume, a profité de cette crise pour régler des comptes personnels et surtout éliminer d’éventuels obstacles à son ascension vers le pouvoir suprême.

Christian CASIMIR

Purmerend (Pays-Bas)

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :