Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

La guerre, le racisme et l’Occident (1/3)

Face à l’extraordinaire agressivité actuelle des Occidentaux, quelques rappels historiques ne paraissent pas inutiles. Auparavant et en guise d’introduction, voici le florilège des actes guerriers des dits Occidentaux depuis une vingtaine d’années : invasion de Panama par les Américains et capture du président en exercice, Noriega (un trafiquant de drogue, certes, mais président en exercice d’un pays inscrit à l’ONU) ; invasion des Grenadines (minuscule groupe d’îles alors dirigé par des gauchistes favorables à l’URSS) ; renversement du président haïtien Aristide, invasion de l’île et mise en place d’un gouvernement moins nationaliste (ça ressemble beaucoup à la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui) ; 1ere et 2e guerre du Golfe après le soutien des irakiens dans la guerre Irak-Iran ; soutien par les Anglo-Saxons des forces ougando-tutsis et, par les Français, des forces congolaises dans les guerres des Congo ; invasion de l’Afghanistan ; soutien des Tchadiens dans les guerres contre la Libye puis le Soudan ; soutien du camp musulman dans les guerres d’Indépendance d’Europe orientale ; bombardement de la Serbie dans la guerre du Kosovo ; bombardement des forces tripolitaines dans la guerre civile de Libye ; soutien (y compris direct) du camp musulman dans l’affrontement ivoirien, devenu guerre civile depuis ce soutien…

Et je dois en oublier ! Qu’ils soient de gauche ou de droite, les Occidentaux sont tous les mêmes, des va-t-en-guerre monstrueux et insupportables. Les mêmes en fait qu’à l’origine, lorsqu’ayant domestiqué le cheval, ils envahirent l’Inde négroïde à l’aube des civilisations pour devenir les fameux « Indo-Européens » sur les cadavres des populations autochtones. Et ils étaient déjà racistes : la religion qu’ils inventèrent, l’Hindouisme, comprenait déjà la catégorie des « Intouchables », ceux qui triment sans qu’on ait même le droit de leur parler. Devinez qui étaient les premiers Intouchables ?! Et ces guerriers racistes déferlèrent ensuite sur l’ouest du continent euro-asiatique, les uns vers la Méditerranée (Perses, Grecs puis Romains), les autres vers la mer du Nord (Aryens), les derniers vers l’Atlantique (Celtes et Germains).

Tous avaient une culture guerrière dominante et le plus profond mépris pour ceux qui ne faisaient pas partie de leur culture immédiate : ils se combattirent entre eux des millénaires durant, avec une férocité sans égale. Qu’on se remémore à cet égard la prise de Jérusalem par les croisés : tous les habitants furent massacrés alors que Saladin accorda la vie aux défenseurs de la même Jérusalem lorsqu’il reprit la ville aux Occidentaux. Mais il suffit de se souvenir d’Hitler pour concevoir jusqu’où peut aller la folie meurtrière occidentale…

Texte – Christian d’Alayer – Dessin : Placid

PS : Publié initialement sur son blog dalayer.kazeo.com le 26 avril dernier

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :