Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Sarkozy voulait 80% du pétrole ivoirien pour la France

Sur la question, les sources proches des discussions téléphoniques tripartites (Elysée, Ambassade de France en Côte d’Ivoire, Ministère français des AE), indiquent que le Chef de l’Etat ivoirien aurait opposé un refus plus que catégorique. Laurent Gbagbo aurait gentiment conseillé à ses interlocuteurs de l’assassiner plutôt que d’espérer de lui qu’il abonde dans leur sens.
La France n’a eu d’autre alternative que d’ordonner le pilonnage de la résidence de Laurent Gbagbo et d’y positionner des rebelles.

C’est le même scénario qui s’est déroulé au Congo Brazzaville. En effet, au lendemain de la victoire de Pascal Lissouba à la présidentielle, il a eu propositions de la part d’Elf. Cette entreprise lui propose d’avoir 80% du pétrole de son pays. 10% pour lui en tant qu’individu et 10% pour le pays. Chose que refuse Lissouba. Selon lui, son pays doit avoir 80% et les 20 % pour Elf. Il venait, sans s’en rendre compte, de signer son arrêt de mort. Les responsables d’Elf, avec le soutien de l’Elysée, arment son adversaire, Sassou N’Guesso qui le chasse du pouvoir.

Devant chaque difficulté, la France fait toujours des ajustements politiques. Si ce n’est pas un coup d’Etat, c’est la mise en place d’une rébellion. Ce n’est le Tchad qui dira le contraire. En 2009, Idriss Déby ne veut plus donner uniquement son pétrole à la France. Paris transporte les rebelles jusqu’au palais présidentiel. Face à cette donne, le Président tchadien se plie aux exigences de l’ancienne métropole. C’est ainsi que son régime est sauvé. Au Niger, Mamadou Tandja a eu moins de chance. Il a été balayé en 2010 par un coup d’Etat. Parce que tout simplement, il voulait plus voir clair dans la production de l’uranium qui est la chasse gardée d’Areva. C’est ça la France. Elle emploie la force pour défendre ses intérêts.

Enise Kamagaté

Source : Afrique monde

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :