Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara enfin investi comme préfet de Côte D’Ivoire

Le jour tant attendu est arrivé et même passé. Ce jour-là c’est le 21 Mai 2011 qui marque la fin de l’indépendance de Côte d’Ivoire et le début officiel de la recolonisation et l’esclavage de la Côte d’Ivoire version Sarkozy avec comme préfet Alassane Dramane Ouattara.

Vous avez dit préfet? Oui, le Préfet de Côte d’Ivoire car cette n ième cérémonie qui montre qu’Alassane n’est toujours pas Président de Côte d’ Ivoire malgré toute cette illusion qu’il se fait, Mme Henriette Dagri Diabaté dans son allocution l’a appelé M. le Préfet. Et ce mot n’est pas passé inaperçu devant les milliers de journalistes et invités de cette cérémonie. Comme quoi, Dieu fini toujours par dévoiler la nature réelle des personnes en présence.
Aussi, pour montrer qu’il est le nouveau prefet établi de Côte D’Ivoire, dans son discours, Alassane dit ceci :

‘‘La Côte d’Ivoire n’oubliera jamais ceux qui nous ont soutenus durant ces moments décisifs. Merci à tous. Excellence, Mesdames et Messieurs, vous permettrez de citer tout particulièrement la France. La France avec laquelle la Côte d’Ivoire a des liens historiques et une vision commune de l’avenir’’.

Cela a convaincu plus d’un qu’il n’est pas élu mais imposé. Ce n’est pas du fanatisme mais des faits que nous rapportons.

Mais il ne s’arrête pas là, il s’adresse maintenant à Sarkozy en ces termes :

‘‘Monsieur le président Sarkozy, le peuple de ivoirien vous dit un grand merci. Oui, un grand merci pour votre engagement dans la résolution de la crise ivoirienne sous mandat des Nations Unies qui ont permis de sauver des nombreuses vies. Nous serons toujours reconnaissants.’’
Pour dire qu’il doit sa place à Sarkozy, confirmant ainsi cette appellation de Henriette Diabaté : ‘‘M. le Préfet’’.

Alassane ayant été fait préfet de la France en Côte D’Ivoire, avec la Côte d’Ivoire comme un département français, ce qui restait à faire c’était de donner la feuille de route au nouveau préfet. Alors la présence de Sarkozy devait s’interpréter dans ce sens. Sarkozy est venu en Côte D’Ivoire pour donner non seulement sa feuille de route à Alassane mais aussi et surtout pour mettre fin à l’indépendance de la Côte D’Ivoire car souvenez-vous, le Président constitutionnel son Excellence Laurent Gbagbo disait ceci: ‘‘La Côte D’Ivoire n’est pas indépendante, car nous sommes indépendant théoriquement mais pas dans les faits’’. Et bien Sarkozy est venu concrétiser cette non-indépendance.

Annonçant les couleurs, Sarkozy informe les ivoiriens qu’ils sont dans un département français et donc de ce fait il maintient la présence des forces française en Côte d’Ivoire. Il fait nommer des fonctionnaires français dans l’administration du préfet Ouattara qui seront payé avec l’argent du contribuable ivoirien.

Au même moment la date des législatives ivoiriennes est dévoilée par le ministre belge des Affaires étrangères, indiquant qu’elles se tiendront dans le mois de novembre 2011.

Source: Wikilibre – Infodabidjan.net

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :