Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Menacé de rébellion, Ouattara reconduit Guillaume Soro Premier ministre, au lendemain de son investiture. Le Pdci-Rda trahi !

IvoireBusiness – Posséder une armée mexicaine de gueux, les FRCI, peut être un atout considérable dans la répartition des postes ministériels. Guillaume Soro, Premier ministre, qui était pourtant donné sur le départ vient d’en faire l’agréable expérience. Il vient en effet d’être reconduit au poste de Premier ministre et de ministre de la Défense par le Président Alassane Dramane Ouattara.

Le nouveau chef de l’Etat a aussi confirmé qu’il formerait bientôt un « gouvernement d’union » avec toutes les composantes de la classe politique, des éléments modérés du FPI de Laurent Gbagbo et de la société civile.

L’annonce a été faite dimanche 22 mai par ce dernier sur le plateau de France 24 et RFI aux micros de Vanessa Burgard et de Christophe Boisbouvier.

Guillaume Soro avait menacé de rentrer en rébellion contre Ouattara s’il était débarqué de la Primature. Le message vient d’être reçu 5/5 par Ouattara qui sort affaibli de son duel avec Soro, affectueusement appelé « Le petit gros ».

En outre, l’accord de gestion du pouvoir entre le Pdci-Rda de Konan Bédié et le Rdr d’Alassane Ouattara, qui stipulait que la Primature revenait de droit au Pdci, vient aussi de voler en éclats. La trahison de Ouattara sur le Pdci vient d’être consommée. Un affaiblissement supplémentaire pour Ouattara vis-à-vis de ses alliés qui seraient tenté de remettre en cause leur alliance.

Ouattara a annoncé, avoir pris la précaution d’informer Bédié, « car le Pdci c’est Bédié », dira-t-il. Ce que réfutent en bloc de nombreux cadres du Pdci-Rda sous couvert de l’anonymat, qui regrettent de n’avoir pas été consultés, et qui commencent à ronger leurs freins.

« Avec le président Bédié, nous considérons que Guillaume Soro fait du bon travail, que la situation est encore fragile, que nous avons besoin de lui, nous souhaitons qu’il continue et il a accepté de continuer. C’est lui qui formera le prochain gouvernement », a expliqué M. Ouattara.
.
Pourtant entre les deux tours de la présidentielle, Alassane Ouattara avait promis que le poste de Premier ministre reviendrait au PDCI de Bédié. Dès les premiers jours, il n’avait pas hésité à nommer Guillaume Soro, venu lui rendre sa décision, pourtant nommé à ce poste par Laurent Gbagbo.

Alassane Ouattara n’a pour l’instant tenu aucun de ses engagements envers ses alliés du Rhdp, la coalition houphouétiste qui l’a porté au pouvoir. Mais compte les tenir un jour.
« Je tiendrai mes engagements le moment venu, mais ce n’est pas le moment », a-t-il promis.

Pour l’instant, tous les postes clés de l’Etat sont confiés à des cadres du RDR, originaires du Nord, sous fond de népotisme. En effet, le petit frère du Président Ouattara, appelé affectueusement « photocopie » du fait de la ressemblance avec son frère aîné, est nommé directeur financier de la présidence de la République.

Nous y reviendrons.

Christian Vabé

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :