Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Rapprochement de la RB de la mouvance : Les chances de Léhady Soglo compromises pour 2016

La Renaissance du Bénin (RB), au sein de l’Union fait Nation, est la seule formation politique qui fait double jeu avec ses alliés. L’expérience de ce samedi à l’aube a encore montré le visage de cette composante de l’UN.

Après analyse de la situation produite au Parlement dans la nuit du vendredi à samedi dernier, une simple remarque vient à l’esprit : la Renaissance du Bénin a préféré un poste de deuxième vice-président de l’Assemblée nationale à la présidence de la République en 2016 qui s’ouvrait à elle comme un boulevard. Le choc qu’a produit la trahison de la RB montre que Léhady Soglo ne fera pas l’unanimité dans les fiefs des autres composantes de l’Union fait Nation en 2016. « Nous ne serons pas prêts à voter pour Léhady… », soutiennent avec fermeté plusieurs militants de l’inter-groupe. Pour eux, c’est le slogan ‘’Tout sauf Léhady Soglo’’ qui doit prévaloir à l’élection présidentielle de 2016 dans le schéma de l’UN.

Les manœuvres de la Renaissance du Bénin depuis l’avènement de cette coalition politique confortent plus d’un dans cette position. Les comportements peu catholiques dont ils ont fait preuve dans un passé récent sont encore vivaces dans les esprits. Or, le président de la RB avait toutes les cartes en main pour s’imposer en 2016. Me Adrien Houngbédji, Bruno Amoussou et autres ne sont plus dans la course au palais de la Marina. Même, les réunions de crise risquent de ne rien changer dans l’esprit de milliers de militants de l’UN. Alors, il se pose la question de savoir ce que peuvent les Soglo sans l’Union fait Nation. Pendant l’élection présidentielle, toutes les grandes formations politiques de l’UN ont gardé leur suprématie dans leurs fiefs respectifs.

C’est dans la zone de la RB que le président Boni Yayi a fait ses meilleurs scores dans le sud du pays. C’est dire que la RB a un fief qui vacille. Dans ces conditions, Léhady Soglo ne peut même pas compter sur les siens pour créer une quelconque surprise. Ce n’est pas dans la mouvance qu’il aura des alliés. Les ténors-Fcbe sont pour la plupart sont des anciens renaissants. Même si en politique tout est possible, ces derniers auront du mal à le soutenir. Dans le septentrion, le candidat Abdoulaye Bio Tchané reviendra en force et fera mal dans le sud du pays.

Il y ressort clairement que les renaissants creusent leur tombe avec leurs propres dents. Ils oublient que c’est eux qui ont plus besoin de l’Union fait la Nation aujourd’hui.

Jules Maoussi

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :