Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Réunion de crise au sein de l’opposition : LA RB, LE VIRUS QUI GANGRENE L’UN

Suite au comportement eut par les députés de la Renaissance du Bénin (RB) à l’Assemblée nationale vendredi dernier au cours de l’élection des membres du bureau devant conduire la 6e législature, la tension est montée au sein de l’Union fait la nation. Pour trouver une porte de sortie de cette crise, les partis membres de l’UN ont tenu une réunion le lundi 23 mai.

La principale alliance de l’opposition est au bord du gouffre. Suite à l’échec de son candidat unique à la dernière élection présidentielle, l’Union fait la nation est en train de faire face à d’autres réalités difficiles au niveau de l’Assemblée nationale. Le clou du malaise reste l’option prise par les députés de la Renaissance du Bénin de faire cavalier seul au cours de l’élection des membres du bureau du Parlement. Malgré les insistances des autres élus du peuple issus d’autres partis membres de l’Union fait la nation, l’honorable Rosine Vieira Soglo et les seins ont refusé de respecter les consignes de vote. Ce qui n’a pas été du goût ni des membres du bureau exécutif de la formation politique ni de sa base. En effet, une ramener la balle à terre et amener les différentes parties de l’union à fumer le calumet de la paix, le président national de l’UN a initié une réunion de crise. Malheureusement, cette rencontre n’a pu calmer les ardeurs. D’un côté, les renaissants ont défendu et justifié leurs actes. De l’autre, les mécontents ont dénoncé le fait que les Hwézèhouè aient accepté faire le jeu de la mouvance présidentielle alors qu’ils sont membres de l’UN. Malgré les explications données par la RB, le consentement n’a pas été trouvé. Même si les différents acteurs ont déclaré à la sortie de la réunion qu’ils demeurent ensemble, le verre est et demeure encore dans le fruit de l’union. Mais les conséquences directes de cet état de chose sont l’avenir politique de Léhady Vinagnon Miton Soglo et la reprise en main de la mairie de Cotonou après prochaines élections municipales de 2013. La RB, toujours la RB, et encore la RB, elle ne cessera d’être le virus qui fera le malheur de l’opposition.

Prince BOCO

24 mai, 2011 | Par L’Autre Fraternité |

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :