Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Alors qui a vendu des containers de viagra à Kadhafi ?

Alors qui a vendu des containers de viagra à Kadhafi  quand on sait que la Libye n’est pas producteur des comprimés de viagra ? Question certes simple mais avec des réponses qui ne viendront jamais. Les maîtres du monde ont leur langage quand ils sentent la fin de la sentence d’un chef d’Etat africain. Laurent Gbagbo a été servi par une dose de menteries dans le plat. C’est le tour de Kadhafi, en attendant la prochaine proie, sinon leur prochaine proie

Les enquêteurs de la Cour pénale internationale (CPI) disent avoir des preuves que Mouammar Kadhafi a encouragé les viols d’opposants en Libye, ce qui pourrait faire l’objet d’un nouveau chef d’inculpation, a dit mercredi le procureur de la CPI. La même méthode, cette communauté des pays riches le fait quand elle pille les ressources naturelles des pays africains. On brandi un pays volé, un chef d’Etat qui le vol et on refuse de s’accorder que le dernier receleur vient d’un pays riche.

Pour la virevoltante Suzan Rice, seuls les pros Kadhafi ont des excitations dignes de petits lapins parce qu’ils prendraient du viagra. Autant la laisser nue avec un rebelle de Benghazi dans un studio  pour qu’on puisse déterminer la capacité de frappe de ce dernier au lit  afin que la vérité jaillisse des ténèbres ! C’est dans cette allure méprisante pour les peuples faibles d’Afrique que la très Noire ambassadrice Suzan Rice distingue les libyens qui ont des « testicules molles » et « des pénis « chinois » » qui ne toucheraient aucune femme par les viols, et les libyens pro- Kadhafi qui auraient une libido et des excitations sexuelles facilitées par des prises de viagra.  Et Les accusations de viols d’opposants en Libye ne sont pas nouvelles. En avril, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies, la même Susan Rice avait affirmé que « les hommes de Kadhafi étaient alimentés en Viagra, traitement indiqué contre l’impuissance sexuelle. » pouvait-on lire

Dans la même ligne, on tombe de sa chaise quand un procureur ment à la face du monde : « Maintenant, nous recevons des informations indiquant que Kadhafi a lui-même décidé (d’autoriser les viols) et cela est nouveau » Comble de la bêtise sur fond d’un racisme grégaire, le procureur Moreno-Ocampo n’a toujours pas donné le nom de la pharmacie et de la firme qui a convoyé les containers de viagra à Tripoli. ! Jacques Verges lançait qu’au tribunal de la Haye, seuls les condamnés étaient des Noirs. Apparemment l’Afrique ne semble pas avoir compris….sinon pas du tout. On est de nouveau dans le contexte où la firme allemande « Degussa » fournissait des produits chimiques à  l’’Irak, la France offrait ses MIG24 pour larguer ces produits et Ali le Chimique, jubilait d’avoir fait le travail d’extermination des Kurdes. Vivement que les maîtres du monde reconnaissent que  la vie humaine n’a pas de prix et qu’ils cessent de mentir comme si « désinformer » faisait aussi partie des principes démocratiques.

Camus Ali Lynx.info

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :