Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

L’Afrique a beaucoup d’amis et peu de bienfaiteurs…

Christine Lagarde serait une amie de l’Afrique, une de plus apparemment. Refrain repris en chœur par plusieurs officiels africains suite à l’élection de l’ancienne argentière nationale française à la tête du Fonds monétaire international (Fmi). Un curieux concert de louanges africaines après le sacre du protégé de Nicolas Sarkozy ; à l’image du ministre ivoirien des Finances qui, interrogé sur les antennes de Rfi, n’a pas hésité à user et abuser de l’angélus en parlant de Lagarde. On avait dit presque la même chose de son prédécesseur, Dominique Strauss Khan ; et des prédécesseurs de ce dernier : Rodrigo Rato (Colombien), Horst Köhler (Allemand), Michel Candessus (Français) ou Jacques de la Rosière (Français). Et ce n’est pas qu’au Fmi que nos princes trouvent des amis d’Afrique tous azimuts. Sarkozy, Chirac, Ban Ki Moon, Obama, Clinton, les Bush, Wolfenson, tous et beaucoup d’autres aussi ont le privilège d’être estampillés « amis de l’Afrique ». Tout le monde aime finalement le continent noir, en discours, en parole, en pensée. Même ceux qui n’y ont jamais mis les pieds avant de se voir propulser sur le devant de la scène internationale.

En fait, les premiers responsables de ces institutions sont amoureux de l’Afrique sans pouvoir le communiquer à leurs structures. Le béguin de Mitterrand pour l’Afrique n’avait jamais été pris à défaut sans qu’on ne puisse en conclure que la France l’est aussi. Encore moins sous Chirac et Sarkozy. Aucun des directeurs généraux du Fmi, anciens comme nouvelle, ne parvient visiblement pas à faire partager leur passion pour les damnés de la planète. Les mêmes ministres, admiratifs vis-à-vis des Dg/Fmi sont les premiers à se plaindre des conditionnalités trop contraignantes sur les programmes de financement de l’institution. Le Fmi dont la Dg prétendue très éprise du Bénin serait le même qui s’oppose à la satisfaction des revendications des fonctionnaires au point de plonger le pays dans une crise sociale très pénibles pour les populations. Pareille pour la Banque mondiale de plus en plus réticente à s’engager dans certains projets en faveur des communautés à la base malgré l’amour de son chef pour l’Afrique. On est en droit de se poser des questions sur la facilité avec laquelle les dirigeants africains attribuent ces genres de lauriers.

Lagarde aime l’Afrique ? En quoi faisant. Pendant qu’elle était à Bercy (ministère des Finances français), elle aurait pu exploiter cet amour pour libérer les 14 Etats de l’espace Cfa en les aidant à se doter de leur propre monnaie et à avoir une maitrise de leurs économies nationales respectives comme la France et tous les autres Etats du monde. À voir tous les efforts consentis pour sauver la Grèce, 12 milliards d’Euros, il est aisé de constater que ce n’est pas seulement le Dg qui aime ce pays mais toute l’institution Fmi. La Côte d’Ivoire après la guerre n’en a pas obtenu le 1/10ème, en dehors des bombes, des tanks et des hélicoptères envoyés pour déloger Laurent Gbagbo de son palais bunkérisé. Paradoxalement, c’est le continent supposé le plus aimé de la planète qui s’enfonce chaque jour davantage dans la pauvreté et la marginalité. L’Europe n’a pas eu besoin d’autant de déclarations d’amour avant de bénéficier massivement de fonds de l’ancêtre de la banque mondiale au lendemain de la seconde guerre mondiale. C’est vrai que le titre d’ami des pauvres permet de resserrer un peu l’étau des altermondialistes très en verve contre les inégalités dans les échanges mondiaux. Sans oublier tous les prédateurs du continent très prompts aux génuflexions de peur de devoir s’expliquer sur les tripatouillages de constitution, les manipulations d’élections et la mauvaise gouvernance. Ainsi Sarkozy et Obama peuvent continuer à être des amoureux de l’Afrique même lorsqu’ils font larguer des bombes sur les habitants de Tripoli malgré les multiples appels à un arrêt des bombardements sur la Libye de la part de l’Union africaine.

Les amis, c’est bien ; les bienfaiteurs, c’est mieux…

arimi choubadé http://arimi.freehostia.com

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :