Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Ruée vers la mouvance présidentielle : Les nouveaux ‘’mouvanciers’’ bientôt déçus

C’est un secret de polichinelle qu’après l’échec des candidats de l’opposition notamment de Adrien Houngbédji et de Bio Tchané au scrutin présidentiel du 13 mars dernier, on assiste à une ruée vers le chef de l’Etat élu, le docteur Boni Yayi. Mais ce que les nouveaux ‘’mouvanciers’’ ne savent pas, c’est que non seulement la bataille pour le partage du gâteau national fait rage entre les ouvriers de la première heure mais aussi il n’y plus grand’ chose à se mettre sous la dent auprès de nouvel élu.

Les premiers à faire le premier pas vers le chef de l’Etat, docteur Boni Yayi, après les élections dernières sont les éléments de la Renaissance du Bénin. Ceci s’est traduit par l’élection de Boniface Yéhouétomé comme vice-président du parlement béninois, l’entrée au gouvernement de Blaise Ahanhanzo Glélé et les propos du président du parti Léhady Soglo à sa sortie d’audience auprès du chef de l’Etat.

Après, ce fut le tour du secrétaire général du Prd, Moukaram Badarou et du directeur de cabinet de Houngbédji,  Joel Aïvo de tourner casaque. Entre temps, dans une interview accordée à un journal de la place, Affo Djobo qui avait œuvré pour l’élection de Abdoulaye Bio Tchané affichait sa disponibilité à travailler avec le nouveau prince du pays. Sur la même lancée, le parti Marche de conseiller communal d’Abomey-Calavi, Dansou Dossa a clairement exprimé sa décision de quitter l’Union fait la Nation pour soutenir désormais le chef le locataire du palais de la Marina.

Aujourd’hui, il se susurre que d’autres candidats seraient dans les startings blocks pour l’ultime saut vers la mangeoire. On cite déjà activement Edmond Agoua, Cyriaque Domingo et autres. En ce qui concerne le cas de la RB, on peut dire que c’est dans l’ordre normal des choses en ce sens qu’alors qu’il était président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo affirmait un jour que la biche ne peut jamais refuser d’aller  à la rivière, au risque de mourir de soif. En son temps, il parlait d’un dissident de la RB qui avait créé son propre parti. C’est dire donc que cette posture est dans l’idéologie du parti.

Mais pour le cas des autres qui ont décidé de se joindre au nouveau pouvoir et ceux qui le mijotent en douce, ils doivent savoir qu’aujourd’hui, le gâteau de Boni Yayi est tellement petit que même les Fcbe bon teint ont du mal à trouver un petit morceau. La guerre de positionnement est rude au point où les anciens fidèles à qui Boni Yayi a enlevé du biberon boudent déjà. Dans le même temps, ils sont nombreux à attendre leur tour dans le partage. On comprend alors la volonté des députés Fcbe et alliés à s’accrocher aux postes dans les institutions nationales et régionales car, selon les informations, c’est le seul lot de consolations qu’ils ont à portée de main.

Apparemment la saturation est au comble au niveau de Boni Yayi, ceux qui ont mouillé le maillot pour sa victoire en mars 2011 sont loin d’être satisfaits. Ceux qui attendent des postes, les marchés publics et autres avantages liés à l’exercice du pouvoir sont si nombreux que le chef de l’Etat, Boni Yayi se rend compte qu’il ne peut les satisfaire tous. Dans le même temps, les ouvriers de la 25e heure et ceux de la 26e heure affichent leur volonté de goutter aux délices du pouvoir. Pouvoir qu’ils ont combattu il y a seulement quelques mois. On ne peut empêcher quelqu’un de vouloir sa réalisation personnelle mais il est à craindre que la déception soit grande quand les ‘’néomouvanciers’’ se rendront compte que non seulement il n’y a rien à se mettre sous la dent du coté du pouvoir de la refondation mais aussi le chef des Cauris tient difficilement ses promesses. Si seulement ils savaient qu’ils sont des centaines, ces Cauris à se mordre déjà les doigts et à regretter, les opposants qui veulent quitter leur position doivent réfléchir par deux fois avant de faire le premier pas vers Boni Yayi.

Rochereau AVIDOUTE

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :