Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

BENIN : Discours du Chef de l’Etat – l’affaire Icc services et l’avenir de la Lépi aux oubliettes

Dans le discours à la nation du Chef de l’Etat, prononcé le 31 Juillet dernier dans le cadre de la commémoration de l’accession du pays à la souveraineté internationale, il a omis certains dossiers d’intérêt national. Le sort des détenus et victimes du scandale Icc Services et Consorts et l’avenir de la Liste électorale permanente informatisé(Lepi) sont passés sous silence. Et…

Pendant que certains observateurs qualifient l’adresse à la nation du président de la république à l’occasion du 1er Aout de discours complet annonçant les grands enjeux de l’heure du pays, l’on doit accepter qu’elle n’aborde pas des questions non moins importantes de l’actualité nationale suscitant toujours des interrogations chez les citoyens. Icc Services et Consorts et leurs victimes aussi bien spoliés que détenus, la Lepi , avec ses imperfections et les nombreux laissés pour compte ont été occultés. S’il faut reconnaitre que du côté des spoliés de Icc Services et Consorts la commission mise sur pied à cet effet œuvre pour le début du remboursement de l’argent aux victimes des micro-structures appelées Consorts et la vente aux enchères des biens saisis devant permettre la satisfaction de celles de la structure mère qu’est Icc Services, du côté des détenus c’est toujours le mutisme des autorités sur leur sort. Et les populations s’attendaient à ce que Boni Yayi s’y prononce, notamment celui de l’ex-procureur de la République. Rien n’est dit depuis lors sur les tractations judiciaires devant décider de leur devenir. L’autre question d’intérêt national dont le Chef de l’Etat n’a pas fait mention et qui mérite commentaire est celle de la Liste électorale permanente informatisée(Lepi). Si l’établissement de la Lepi est un pas significatif du Benin dans l’apprentissage de la démocratie, tous les acteurs politiques du pays aussi bien de la mouvance que de l’opposition ont reconnu que le processus de l’établissement de ladite liste a connu des anicroches la tachant d’irrégularités. Selon les chiffres avancés par les différentes parties, plus d’un million de béninois en âge de voter n’avaient pu se faire enregistrer. Et après que les différentes institutions impliquées dans l’établissement de ladite liste aient remis leurs rapports au Chef de l’Etat, nombre d’observateurs s’attendaient à ce que Boni Yayi en fasse cas de la suite que connaitra la liste dans ce discours de la première commémoration de l’indépendance de son second quinquennat annonçant les grands chantiers de ce dernier. Plus rien n’a été dit sur les actions à mener pour la parfaire, la commission internationale d’audit proposée au moment où la divergence sur la crédibilité de la liste battait son plein est déjà oubliée. L’on se demande si le pouvoir va attendre la veille d’une autre échéance électorale pour s’activer à faire de la mauvaise manière une chose qui aurait pu être mieux faite plutôt. Aussi bien sur l’affaire Icc Services et Consorts que sur la suite de la Lepi, des interrogations subsistent et le peuple attend avec impatience les réponses du « Changeur » devenu, après l’échec du changement, « Refondateur ».

http://www.lanouvelletribune.info/i…

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :