Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Ghana 2012 : Pour préserver la démocratie, la Police est priée de rester apolitique

Paul Tawiah Quaye

L’Inspecteur Général de la Police ghanéenne, Paul Tawiah Quaye, a appelé tous les policiers à s’abstenir de se mêler à la vie politique du pays. Cet appel pressant lancé à Accra le 21 juillet dernier au cours d’une séance de formation à laquelle ont pris part les policiers et les différents chefs de sécurité du Ghana vise à rappeler à cette frange des forces de sécurité le rôle qui doit être le leur afin de pérenniser et de consolider la fondation des structures démocratiques au Ghana.

Les préparatifs pour les élections générales de 2012 au Ghana ne sont plus seulement l’affaire des politiciens et de leurs différentes formations politiques. La semaine dernière, l’Inspecteur Général de la Police (IGP) a emboité le pas à tous ceux qui appellent pour la tenue d’un scrutin apaisé afin de rappeler aux différents corps de Police à mettre en priorité la préservation des acquis démocratiques dans le pays.

Pour l’IGP, Paul Tawiah Quaye, l’implication des membres de la Police dans la vie politique du pays aura pour retombée de paralyser le bon fonctionnement des structures démocratiques du pays. Il s’est interrogé que si ceux qui sont sensés donner force à la loi se jettent eux même dans l’arène politique, qui devra alors assurer la défense des lois si elles sont violées. C’est pourquoi au regard de la déontologique qui régit leur corps, l’IGP a exhorté ses compagnons d’armes à être respectueux des lois et textes en vigueur dans le pays pour ne se concentrer que sur leur mission première, celle de garantir la paix, la sécurité des citoyens et la protection des institutions. Profitant de l’occasion, Tawiah Quaye a réitéré que « la Police a un rôle crucial à jouer dans le maintien de la gouvernance démocratique. Nous devons donc essayer de travailler dur pour protéger les structures démocratiques et les Institutions de la République ». Pour atteindre le résultat escomptée, il y a nécessité d’associer le public afin d’assurer la libre circulation de l’information pour nous acquitter de notre devoir ».

Sur tout autre plan, les forces de sécurité ont été sensibilisées sur l’impact de la réglementation de la circulation routière pour un meilleur mouvement des personnes et des biens sur les principaux axes routiers. Dans le domaine des enquêtes, l’IGP a aussi annoncé que les services de la Police ghanéenne sont entrain de prendre des mesures adéquates pour mieux conduire leurs recherches. Dans cette perspective, il sera crée une unité de police communautaire au sein de l’administration centrale et du matériel de l’acquisition des technologies de l’ADN sera fourni pour  aider à faciliter les investigations. Enfin, pour mieux répondre aux besoins qui se font sentir sur le terrain,  une campagne de recrutement sera lancée afin d’étoffer les unités déjà existantes dans le pays pour un meilleur rendement.

Carlos Amevor pour FM Liberte LOME /ACCRA

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :