Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Kadhafi : Bons baisers de Caracas

Alors que la coalition va-t-en-guerre et l’Otan s’enlisent dans le bourbier libyen, ce sont Kadhafi et ses partisans qui boivent du petit lait. Après l’assassinat de l’un des leaders de la rébellion, Abdel Fatah Younes, transfuge du camp du Guide libyen, ce dernier marque un précieux point qui lui permet de reprendre du poil de la bête sur un terrain qu’il semblait perdre jusque-là. Le Conseil national de transition (CNT) avait promis de ne pas respecter une quelconque trêve de ramadan. Curieusement, ce sont ses troupes qui essuient le pire des revers.

Même si la communauté européenne et les autres alliés du CNT ne veulent pas reconnaître l’évidence d’un certain échec en Lybie, c’est du lointain Caracas que leur vient finalement la leçon. Et Hugo Chavez n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Dans une lettre adressée à son « ami » et diffusée par les médias vénézuéliens, il a déclaré que le CNT est simplement illégitime et qu’il faut se départir de « cette pantomime ».

Avec son légendaire franc-parler, le leader bolivarien trouve incongru de soutenir des « terroristes ». « C’est très dangereux, on peut faire la même chose à d’autres présidents ; demain cela peut être n’importe lequel d’entre nous ! ». En clair, Chavez se démarque de tout projet de renversement du leader libyen ainsi que de tout soutien au CNT. Pour lui, tout cela n’est que l’expression de « l’impérialisme » qu’il a toujours combattu.

Compatissant, le chef de la révolution bolivarienne achève sa lettre par ces mots on ne peut plus aimables, qui valent leur pesant d’or pour un Kadhafi seul contre tous : « Merci Mouammar, où que tu sois, en train de résister à une nouvelle agression impérialiste, que Dieu te protège, te donne santé et longue vie, à toi et au peuple libyen. » De bons baisers venus de Caracas qui ne manqueront pas d’apporter du baume au cœur du « roi des rois traditionnels d’Afrique », à recherche d’une nouvelle boussole.

Bark Biiga, Fasozine

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :