Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Libye : la presse chinoise critique Sarkozy

Le gouvernement chinois, et la presse officielle, critiquent l’intervention occidentale en Libye. La France est particulièrement ciblée, et son Président est présenté comme agissant pour des raisons électorales et économiques.

« Pékin appelle à un cessez-le-feu« , indique un petit titre au milieu de la Une du South China Morning Post.

« Depuis le début des bombardements le samedi, le gouvernement central, via le ministère des Affaires étrangères et le Quotidien du Peuple, a condamné l’opération, en le comparant aux invasions américaines de l’Irak et l’Afghanistan, et en critiquant les interventions soi-disant humanitaires qui sont des tentatives masquées pour renverser des régimes que l’Occident n’apprécie pas ou tout simplement pour protéger leur propres intérêts économiques. » La Chine s’était abstenu jeudi lors du vote de la résolution de l’ONU autorisant le recours à la force.

Le Quotidien du peuple, organe officiel du parti (ici traduit en français), est clair : « Cela fait longtemps que les pays occidentaux nourrissent en leur sein l’envie de faire tomber le régime de Mouammar Kadhafi. Les récentes batailles entre les troupes gouvernementales et les rebelles dans le pays ont offert une excuse immédiate et rare pour une intervention militaire occidental. »

« Certains hommes politiques occidentaux utilisent aussi l’action militaire en Libye comme un moyen de se sortir eux-mêmes de leurs problèmes politiques actuels. »

« La France, fer de lance de l’intervention occidentale en Libye, souffre aussi de problèmes sociaux importants. Malgré les frappes, et malgré plusieurs remaniements ministériels, le Président Nicolas Sarkozy reste toujours, d’après les derniers sondages d’opinion, derrière sa rivale politique Marine Le Pen, qui dirige le Front National, parti d’extrême droite. Son parti espère que l’action militaire de la France en Libye aidera à donner un coup de fouet à la popularité du président, alors que les élections présidentielles de l’année prochaine se profilent. »

« Le 10 mars, la France a été le premier pays à reconnaître le Conseil national libyen établi par l’opposition en Libye. Pourquoi la France s’est-elle portée à l’avant-garde contre Mouammar Kadhafi ?« 

« Des analystes estiment que si la France a réagi si rapidement sur le problème de la Libye, c’est que Nicolas Sarkozy aime à se montrer « actif », d’autant plus qu’il avait été critiqué d’avoir réagi trop lentement sur les événements en Tunisie et en Egypte. En outre, les élections présidentielles vont avoir lieu d’ici moins d’un an, tandis que sa cote de popularité continue à baisser. M. Sarkozy veut profiter de cette occasion pour réparer son image aux yeux du public. » ajoute Le Quotidien du Peuple.

« Du point de vue géo-politique, la Libye est très importante pour la France. La France a eu une mainmise pendant un certain temps sur le sud de la Libye. Et cette situation n’a pris fin, que quand la Libye a proclamé son indépendance en 1951. Le plus important, ce serait des raisons économiques. Selon le site Internet de l’hebdomadaire américain Time, des entreprises françaises du pétrole ont des investissements de plusieurs milliards de dollars en Libye. La France serait la plus bénéficiaire, si elle pouvait aider les forces armées anti-gouvernementales de ce pays à prendre le pouvoir.« 

South China Morning Post

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :