Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Conspiration contre le régime Syrien, deux terroristes avouent avoir tiré sur des manifestants

Deux terroristes avouent avoir tiré sur des manifestants pour le coller sur le dos de la sécurité

Deux terroristes, Ala Eddine Jamal al-Habra et Ismaël Abdel Mounïm al-Farrane, ont avoué avoir tiré sur les manifestants dans la région de la Ghouta dans la Banlieue de Damas, à Jabla et à Lattaquié faisant plusieurs victimes dans le but de coller ces actes sur le dos des forces de l’ordre, afin de ternir leur image, de porter atteinte à leur rôle, d’attiser la sédition et créer le chaos.

Al-Habra a dit, dans ses aveux devant la caméra de la TV syrienne, qu’il est né en 1982 et qu’il habite à Dhmeir dans la Banlieue de Damas depuis 1984, « je travaille dans l’usine de céramique Zenobia à Adra depuis trois ans et ça fait presque 14 mois que j’habite dans la région d’al-Abada dans la Ghouta de Damas », a-t-il précisé.

« Le début de ma participation aux manifestations je croyais que je revendiquais davantage de droits et de liberté, mais des groupes sont entrés parmi nous pour nous convaincre qu’il fallait poursuivre ce genre de manifestations par tous les moyens même s’il faut recourir aux armes », a-t-il ajouté.

« Lors d’une manifestation d’al-Abadieh jusqu’au carrefour de Nachabieh, et avant d’y arriver à environs 200 m, les agents de sécurité stationnés au niveau du point de contrôle nous ont parlé via le porte-voix de retourner d’où nous venons, mais on a refusé et en ce moment Zaher Qallaa m’a remis un fusil à pompe, pour que je tire sur les manifestants afin de créer de la panique au sein de la foule. J’ai commencé à tirer en l’air avant de tirer directement sur les pieds des gens », a-t-il expliqué.

« Il y a avait avec nous des gens cagoulés et armés, je ne pouvais les distinguer si ils étaient de la région ou non, mais ils ont tiré sur les manifestants dans le tas sans aucune distinction. Au moins 7 personnes ont été tuées et 40 autres blessées, une fois le carnage terminé, le fusil m’a été retiré et aussi le reste des armes », a-t-il poursuivi.

Ismaël al-Farrane a quant à lui indiqué qu’il est un pécheur à Jabla et qu’il est âgé de 25 ans. « Au début des manifestations, Nouar Hajouz m’a donné un fusil à pompe, alors qu’Abdel Hadi Ghazal m’a remis deux bâtons de dynamite et quand les manifestations ont commencé à sortir dans les rues de notre quartier, j’ai tiré sur la foule et j’ai lancé en direction des manifestants la dynamite, ce qui a fait 5 victimes », a-t-il avoué.

« L’objectif derrière les tirs sur la foule, c’était pour attiser la discorde entre les manifestants et les forces de l’ordre et leur faisant expliquer que les agents de sécurité qui tirent sur eux pour créer des troubles », a-t-il dit, ajoutant que Hajouz lui fournissait de l’argent.

Par ailleurs, la télévision syrienne a annoncé vouloir diffuser aujourd’hui jeudi à 20H 00 les aveux d’un terroriste, appelé, Hussein al-Harmouche et ceux d’un espion Israélien samedi à 20H 00 ; ce dernier révèlera les ficelles et les ramifications de la conspiration tramée contre la Syrie, comment il a facilité l’assassinat du martyr Imad Moughniya, comment les espions travaillent dans l’ombre pour attiser la discorde, comment assassiner les résistants et plonger le pays dans le chaos.

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :