Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

La vengeance du colonel Kadhafi

Muammar Kadhafi a tenu parole : il n’a pas abandonné le pays et est mort en martyr sur la terre libyenne. Le 20 octobre 2011, il a été fait prisonnier près de la ville de Syrte. Les insurgés, exaltés de bonheur, ont d’abord humilié le « frère-leader » encore vivant, avant de le fusiller puis de bafouer son cadavre. Une telle brutalité a été saluée par les applaudissements des leaders des pays occidentaux.

Pourtant, les adversaires du colonel se réjouissent un peu tôt. Même en ayant liquidé Kadhafi, ils ne pourront prendre la Libye sous contrôle. Avant tout car au cours de la guerre civile, les groupuscules anti-gouvernementaux n’ont soutenu le Conseil national de transition que parce qu’ils avaient un ennemi commun. Désormais, une fois l’ennemi liquidé, « les représentants des formations armées de Misrata, Zintan, Tripoli et Libye orientale vont disputer le pouvoir au Conseil national de transition », écrivent les analystes de Stratfor. Et la majorité des leaders tribaux ne veulent pas, au-dessus d’eux, d’un quelconque pouvoir étatique. La situation « pré-Kadhafi » leur convenait à merveille, quand le pouvoir central était faible et que les chefs locaux possédaient tout contrôle sur leurs tribus et leurs terres. Un bloggeur russe a comparé les liens entre les tribus et Kadhafi à ceux qui existent entre les Bandar-Log et Kaa dans le conte Mowgli de Rudyard Kipling. – Kadhafi a, par la force, réprimé les chefs des tribus bédouines et les a contraints à se plier aux lois de l’État. Désormais, Kadhafi n’est plus, les « Bandar-Log » vont soulever tout le désert : et alors, le peuple libyen -en premier lieu la classe moyenne, qui s’est habituée, au cours de l’ère Kadhafi, à la stabilité et au confort- comprendra ce que c’est que la vie sans Kaa.

Mais les leaders occidentaux, qui triomphent aujourd’hui à propos de sa mort, goûteront également l’amertume de la victoire sur Kadhafi. Un certain nombre de dirigeants arabes ont déjà retiré leurs conclusions des événements libyens.

Conclusion première : le rapprochement avec l’Occident n’apporte rien de bon et ne fournit aucune garantie. L’Europe et les USA ont longtemps assuré les dictateurs proche-orientaux du contraire en agitant précisément l’exemple du colonel Kadhafi. Regardez, disait-on, il s’est repenti, il a rendu ses armes de destruction massive : et il peut à loisir, depuis lors installer tranquillement sa tente dans les jardins de l’Élysée. Désormais, le même exemple de Kadhafi ne prouve qu’une chose : malgré le repenti et la collaboration, l’Europe l’a « soufflé » en une seconde.

Conclusion deuxième : la modernisation de l’État et le développement du secteur socio-économique ne vont pas de pair avec l’accroissement de la loyauté de la population. Les Libyens ne vivaient pas mal du tout : et tout de même, ils ont été contaminés par le virus du « printemps arabe ». Eh bien, le mieux dans ce cas, jugeront les seigneurs arabes, est d’orienter toutes les ressources vers le renforcement de l’appareil répressif et d’écraser cruellement tout foyer de libéralisme dans le pays. Ce qui va, naturellement, à l’encontre de la stratégie de l’Europe et des USA visant à créer et renforcer dans les États arabes une classe moyenne, orientée vers les valeurs occidentales.

Ainsi, périssant au combat et perdant son pays, Mouammar Kadhafi a en tout cas asséné un coup à l’Occident et à tous ses ennemis en Lybie. Et ce sera là sa dernière, sa victorieuse parole.

Traduit par : Julia BREEN

Publicités

Une réponse à “La vengeance du colonel Kadhafi

  1. elvina novembre 27, 2011 à 10:46

    je trouve que c’est si injuste ce qui s’est passé ,et la mort de kadhafi et la destruction de la lybie,d’ailleurs le FN sur son site condamne les frappes françaises sur le territoire lybien : il donne le nombre élevé des milliers de bombardement en 6 mois ,pas étonnant que le pays est détruit . c’est franchement tres honteux pour la France.
    je lisais que le fils allait venger son père ,qu’est -il devenu Seif al-islam kadhafi? .pauvre lybie ,mais je pense que la Lybie peut redevenir un beau pays.

%d blogueurs aiment cette page :