Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Côte d’Ivoire: Ouattara face à Ouattara, l’heure de vérité a sonné !

Cela fait partie des instants que d’aucuns appellent l’heure de vérité. D’autres parlent d’instant fatidique. Quel qu’il soit, le temps qui vient restera dans la mémoire des Ivoiriens et des dignes fils de l’Afrique, comme un témoignage poignant de la capacité d’un peuple à se libérer de toute présence toxique parmi ses enfants.

Hier c’était l’abondant fleurissement du mensonge. Il ne le savait peut-être pas, mais le mensonge fait partie des arbres fruitiers qui ne donnent jamais de fruits. Parce que ni la vérité, ni le temps, rien ne féconde les fleurs abondantes du mensonge.

Aujourd’hui, l’heure de vérité est là. Les promesses non tenues, l’instinct de criminel, la mendicité comme vocation, tout ça, les Ivoiriens le savent. Mais ce qu’ils n’ont pas encore vécu, c’est l’auto affrontement qui finira dans un hara-kiri sans précédent que Ouattara va servir au monde entier.

Non. Ce n’est pas un suicide pour l’honneur. La tragédie Ouattara contre Ouattara, c’est l’affrontement par celui dont il s’agit avec les démons dont il est le géniteur. Démon de la haine contre l’esprit de révolte ; démon de la rébellion contre l’armée de libération révolutionnaire ; démon de la diabolisation contre la riposte intellectuelle à travers une déconstruction du mensonge ; démon de la mendicité contre la révolution économique ; bref. Nous serons dans un affrontement sans merci où tout ce qui adviendra le sera parce que Ouattara l’aura provoqué.

La Côte d’Ivoire est un pays pacifique, ses enfants n’aiment pas la violence. Mais Ouattara en a fait des guerriers qui n’ont plus peur de rien. Parce qu’il les a poussés à bout du tolérable et les a mis dans une posture de légitime défense. Alors, ce produit de l’agression gratuite, haineuse et inacceptable qu’est la révolte, va s’abattre sur la Côte d’Ivoire comme une éruption volcanique.

Les Ivoiriens rêvaient le développement et travaillaient sans relâche. Mais Ouattara a détruit tous leurs rêves et ôté à la jeunesse, tout repère devant la conduire à un avenir meilleur. Le désespoir né des entrailles de Ouattara sera dans cette bataille, le combattant le plus redoutable parmi tous.

Je m’en tiens à ces exemples pour vous permettre de comprendre cet Article 139ème de la Révolution Permanente.

J’en tire donc les conclusions pour l’histoire.

Alors retenons ceci : tout ce qui adviendra de la Côte d’Ivoire, a un seul et unique responsable, Ouattara Dramane.

Avant qu’il ne mette les pieds en Côte d’Ivoire, il n’y avait pas de coup d’Etat. Avant qu’il ne mette les pieds en Côte d’Ivoire, les Ivoiriens n’étaient pas accusés d’être xénophobes avec une population nationale composée d’au moins 40 pour cent d’étrangers. Avant qu’il ne mette les pieds dans ce pays, la Côte d’Ivoire ne connaissait pas de rébellion armée et de partition du pays. Avant qu’il ne mette les pieds dans ce pays, il n’y avait pas de militaire pro un tel ou pro un autre. Avant qu’il ne mette les pieds en Côte d’Ivoire, aucun Ivoirien ne connaissait le mot exclusion, couvre-feu, cessez-le feu, embargo, charnier, assaut final, bunker, etc. aucun de tous ces mots qui accompagnent le chaos ne faisait partie du vocabulaire des Ivoiriens.

Dès que cet aventurier méchant et sanguinaire a envoûté Houphouët pour se faire accepter comme consultant dans ce pays, la Côte d’Ivoire s’est transformée en champ de ruine, de division et de désespoir.

Alors, ce dernier trimestre de l’année 2001 vient de sonner l’heure de vérité pour l’étranger porte-malheur.

Avant que 2012 ne pointe à l’horizon, il devra affronter tous les démons nés de ses entrailles. C’est cela l’affrontement Ouattara contre OuattaraTout ce qui adviendra de la Côte d’Ivoire et de ses habitants reste et restera la faute de Dramane Ouattara. Lui et sa suite devront en payer le prix. Ils devront faire face et récolter ce qu’ils ont semé. Ce n’est qu’une question de responsabilité !

A Très bientôt.

Hassane Magued

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :