Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Lutte contre la corruption : Le Bénin reste un mauvais élève

L’ONG Transparency International a publié le 2 décembre dernier le classement 2011, des pays en vertu de son Indice de perception de la corruption (IPC) qui évalue 183 pays en fonction de la perception du niveau de corruption affectant leur administration publique et classe politique. Le Bénin occupe la 100ème place (96è en 2010) et reste un mauvais élève.

Elle a donné une note de 0 (haut niveau de corruption perçu) à 10 (haut niveau d’intégrité perçu). Sur les 183 pays concernés par ce classement, l’Indice de perception de la corruption (IPC) 2011 montre que certains gouvernements échouent à protéger leurs citoyens de la corruption. Il s’agit ici de détournements de ressources publiques, de pots-de-vin ou de prises de décisions tenues secrètes. L’indice utilise les données de 17 enquêtes portant sur des facteurs tels que l’application des lois anti-corruption, l’accès à l’information et les conflits d’intérêts.

Avec une note de 9.5, la Nouvelle Zélande arrive en tête du classement. Elle est suivie de trois pays scandinaves (Finlande, Danemark, Suède) et du Singapour. C’est en somme des pays qui prônent la transparence et la bonne gouvernance. Second constat, les pays africains sont toujours les mauvais élèves de la classe : aucun pays africain ne figure parmi les dix (10) premiers. Le Botswana qui occupe le 32ème rang avec une note de 6,1 est le meilleur africain. Il est suivi du Cap Vert (41ème), de l’Ile Maurice (46ème) et du Rwanda (49ème). Ce dernier pays connaît l’un des plus grands progrès avec un score de 5.0 en 2011 contre 4.0 en 2010. Le Bénin occupe la 100ème place (96è en 2010) et reste un mauvais élève, malgré les mesures mises en œuvre dans le cadre de la Refondation et dont les effets restent encore à évaluer.

Publicités

Une réponse à “Lutte contre la corruption : Le Bénin reste un mauvais élève

  1. HOUNDETON Lucas décembre 8, 2011 à 11:22

    Si le Bénin est actuellement un mauvais élève au niveau de la corruption, c’est à cause des différents dirigeants du pays. En 2006 le gouvernement du docteur Boni YAYI avait pris l’initiative de lutter contre ce mal mais au cours il sait rendu compte que le béninois ne peut jamais vivre sans la corruption et la question qu’on se pose est que :est ce que le Bénin peut il lutter réellement contre la corruption sachant bien son véritable siège se trouve au sommet ?

%d blogueurs aiment cette page :