Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Archives de Tag: Al Jazeera

Libye : Traduction de l’intervention du Dr Moussa Ibrahim sur Arrai TV

Le porte parole du gouvernement officiel de la Libye, le Dr Moussa Ibrahim, a accordé un entretien téléphonique à la chaine d’information syrienne, Arrai TV le 01 octobre 2011.

Pour les lecteurs francophones, l’entretien a été transcrit et traduit en Français par Hassan Alliby de La voix des opprimés stcom.net.

Présentateur : « Avec nous en ligne le Dr Moussa Ibrahim, porte-parole officiel du gouvernement libyen. Docteur, je voudrais commencer par remercier Dieu pour votre sécurité. Les canaux des médias de mensonges et de tromperies ont dit que vous aviez tenté de fuir en portant des vêtements de femmes, portant un neqab (coiffure féminine couvrant le visage). Pensez-vous qu’il s’agit d’une tentative de calomnier et salir l’image de la résistance et des combattants Moudjahidin comme vous? « 

Dr Moussa Ibrahim: «Que la paix soit sur vous mon cher frère, et que la paix soit sur tous les téléspectateurs de cette chaîne résistante. Mon cher frère, nous avons donné nos vies et nos âmes pour le bien de ce pays et nous participons à une cause honorable et consciencieuse pour un projet de civilisation vraie et je ne suis pas surpris que ces rumeurs et mensonges aient été déclarées injustement par les chefs du Conseil de la honte et de la trahison en Libye et que de telles déclarations soient rapportées et diffusées par les médias, qui d’une manière organisée coopèrent avec l’OTAN et les rebelles de l’OTAN.

La glorieuse jeunesse de la Libye entreprend ce saint jihad contre les plus grandes puissances du monde, ils essaient d’entacher leur image, mais ils sont beaucoup plus importants et plus purs que cela. Nous ne laisserons pas le champ de bataille. Nous allons nous battre jusqu’au Martyre ou jusqu’à la victoire, selon la volonté de Allah.

Ces rumeurs sont des mensonges. J’étais près de la ligne de front à Syrte et avec moi un bataillon de grands hommes fidèles composé d’environ 23 combattants. 8 d’entre eux sont de Syrte l’unifié, 2 Harwara, 2 Tarhouna, 3 Werfella et 1 de Wershifana et 1 de Seesan et 6  de Zliten la Moujahida.

Nous avons été exposés à une attaque surprise par une bande de miliciens de l’OTAN et avons été contraints à une zone isolée et le groupe de jeunes hommes qui étaient avec moi sont restés pour combattre les milices de l’OTAN qui étaient bien équipés et bien armés par leur alliance du mal de l’OTAN, alors que nous utilisions seulement des armes légères etc. Les combats ont duré plus d’une journée et demie. Ils ont annoncé ma capture et mon arrestation, mais ce n’était pas vrai. En fait, ils n’ont jamais réussit à m’approcher. Les jeunes hommes continuaient à se battre jusque dans les vallées du désert. Certains de ces hommes courageuse et pures sont tombés en martyrs dans cette bataille : 2,  1 du Werfella  et 1 du Seean la Moujahida et le reste ont résisté à cette attaque surprise et nous nous sommes échappés en toute sécurité. Que Dieu ait pitié des martyrs, Dieu que nous accueillons et non l’OTAN.

Ce qui précède nous amène à une autre approche du front de la guerre, où nous pouvons mettre votre esprit à l’aise sur les combattants, leur disponibilité, leur moral élevé et leur détermination. Mais les chaînes des médias mentent, essayant de répandre de nombreuses rumeurs et mensonges, autant que possible pour faire chuter le moral du mouvement de la résistance en Libye.

Je voudrais saisir cette occasion pour dire que j’ai personnellement été témoin de mes propres yeux, de comment ils ont tué, les Zwaitneeya, Wershifna, See3an, Werfella, Tarhouna, Hrawa et les Tribus de Syrte qui étaient main dans la main, côte à côte, et comment les avions ont volé au-dessus de nous et comment ils ont bombardé sans relâche et comment les milices sur le terrain ont tenté d’attaquer. Je jure mon cher frère, Les yeux de ces gens avaient une étincelle de colère et du Jihad et leurs pieds stables, et tous parlaient de devenir martyrs et des braves, et ils parlaient de leur famille avec amour et compassion. C’était un spectacle étonnant. Ces individus n’ont pas été formés. Ils n’ont pas été formés par Al-Qaïda, l’OTAN, la France, le Qatar. Ils étaient des jeunes normaux. Ils étaient des gens ordinaires comme les personnes qui regardent la chaine Al-Rai en ce moment, qui seraient devant la tv regardant une émission de télévision, de cinéma ou de musique vidéo. Une jeunesse normale étonnamment transformée en lions et héros parce qu’ils pensaient qu’ils avaient un but plus élevé dans cette étape dans laquelle ils doivent être des héros et des combattants. J’ai  demandé à certains d’entre eux qui ils étaient? De quelle famille ils appartenaient ? Ce qu’ils faisaient dans la vie, leur profession ? Certains étaient des étudiants, des enseignants, des hommes d’affaires, des mécaniciens etc. Tous ces gens n’avaient pas de buts ou aspirations, si ce n’est de lutter contre ces terroristes et faire tomber et renverser cette conquête coloniale contre leur pays.

Je jure mon cher frère, même si beaucoup de ces personnes ne sont pas eut d’éducation politique, ils sont moralement éduqués et comprennent tout ce qui se passe. Ils ne peuvent pas être dupé par ce masque de slogans de la «démocratie» et «liberté» et «changement» qui est un mensonge trompeur pour cacher les intentions coloniales sur la Libye. Ils comprennent leurs sentiments, transparence et honnêteté. Chacun d’entre eux connait l’ensemble de ses devoir de se battre sus divers fronts. Je voudrais envoyer à nouveau mes respects aux deux martyrs dont j’ai parlé plus tôt et rendre hommage à mes nombreux frères qui sont encore actuellement au combat sur de nombreux fronts.

Présentateur : Nous n’avons jamais douté une seule seconde que Moussa Ibrahim « le Moujahid » ne pouvait fuir une bataille dans l’heure du besoin. En tout cas docteur, les médias sont en train de dire et à répandre des rumeurs selon lesquelles les civils fuient Syrte. Pensez-vous que c’est une tentative de donner une impression que la ville a été évacuée de sorte qu’ils puissent dire que tout le monde a fui afin de massacrer en masse et nettoyer toute la ville de sa population ?

Dr Moussa Ibrahim:  Bien sûr, mon frère, ils ont déjà commencé cela. Les téléspectateurs arabes de partout, de l’Arabie, des Emirats, de l’Egypte, de Syrie, d’Irak, d’Algérie, du Maroc, du Soudan et tous les pays arabes, ont besoin de savoir que les habitants de Syrte ont été véritablement massacrés et éliminés au cours de ce dernier mois alors qu’ils se trouvaient dans leurs maisons, un grand nombre à alors été  tués… et je vais le dire encore une fois DANS LEURS MAISONS des milliers ont été touchés, des milliers de tués. Ce n’est PAS UNE EXAGERATION, des milliers de personnes ! Ceci est évident dans la mesure ou le parfum de mort, le meurtre et la destruction est devenu si accablant que les organisations internationales doivent le sentir même tandis qu’ils se trouvent dans les pays de l’ennemi. Le parfum a été comme ils disent en anglais, TROP IGNORE.

Ils ont commencé le jeu des médias encore une fois en disant que les habitants de Syrte quittent la ville, ceci afin de dissimuler le fait qu’ils tuent des civils et dire ensuite “nous n’avons pas bombardé les civils”.  Ceci est une stratégie clairement tracée et partagée par Al Jazeera, Al Arabiya et autres qui sont désormais les plus qualifiés et expérimentés dans le mensonge et la tromperie. Je peux dire que je me considère comme un expert au niveau mondial sur ces canaux et très compétents et expérimentés au sujet de leurs capacités, ayant traité avec eux et les avoir longuement observé de très près au cours de ces 9 derniers mois. Je connais leur composition et leur mode de fonctionnement à l’intérieur et en fait c’est juste une partie de cette opération internationale impériale, une partie de ce qui est faux, artificiel et organisé.

La ville accueille encore 180 000 de ses habitants, quelques centaines ont fui parce que leurs maisons et leurs vies ont été détruites. 180 000 restent encore dans la ville, ajouté au fait que des tribus complètes sont venus à Syrte car les gangs sont entré et ont envahi leurs villages afin de les forcer à fuir à Syrte, et ils sont maintenant bombardés par les airs, les bâtiments tombent etc Les chars et les régiments et des missiles Grad, frappent sans tenir compte s’il s’agit de cibles militaires ou civils.

Mon cher frère j’ai personnellement téléphoné, a des centaines d’organisations et chaînes de télévision internationales et j’ai appelé les organisations des droits humains et les fonctionnaires des Nations Unies et les autorités bien connues. Et je leur ai demandé à tous de venir à Syrte, considérant qu’ils ont visité d’autres villes de la Libye par le passé tout en menant cette conspiration contre nous, pourquoi ne viennent-ils pas aujourd’hui enregistrer et recueillir les faits sur la destruction et les crimes à Syrte ?

Ils disent OK, nous viendrons, nous allons nous organiser et venir. Cela fait un mois que j’ai demandé cela et pas une seule chaine est entrée à Syrte, pas une seule organisation est entrée à Syrte, pas une seule initiative de la Croix-rouge à Syrte. Pas une seule entité islamique ou autorité de l’ONU a commenté la destruction de la cille de Syrte !

Le complot est évident pour quiconque a un cœur ou peut entendre ce qui se passe. Pour les personnes qui n’ont pas de cœur et ne veulent pas connaître ou apprendre ou analyser ou briser ce régime mondiale injuste. Bien sûr, ils préfèrent vivre dans une ignorance bienheureuse, mais nous préférons l’élargissement des connaissances et du plus grand savoir.

La recherche de la vérité est la première étape de toute guerre. Et nous sommes du côté de la vérité avec l’aide de Dieu !

Présentateur :  Dr Moussa, sur le terrain, quelle est la situation sur le front, surtout dans les villes résistantes assiégées ? Je veux dire à Bani Walid, Ghadamis et Syrte ?

Moussa Ibrahim: Je vais essayer de vous donner un résumé. Il y a deux types de lignes de front. Les principaux fronts sont Bani Walid, Syrte et Sabha et il y a d’autres fronts dans les villes violés.

En termes de villes violés, nous pouvons observer que le mouvement de résistance s’est intensifié dans ces villes, il y a des opérations qui sont menées en permanence dans Zliten, Tripoli, Zawiya, Azizia et Tarhouna entre autres villes. Certaines opérations sont planifiées et organisées et certaines sont de petite taille que certains individus entreprennent. Tous ont du succès et obtiennent des résultats positifs. Il y a des victimes qui sont vues du côté des ennemis. Mais le plus important est que le drapeau du jihad est soulevé. La poursuite de ces opérations prouve que l’OTAN ne peut pas prendre le contrôle de la Libye.

En termes de lignes de front principal, Dieu merci, Bani Walid, est vraiment entièrement nettoyé et ceci dans un grand rayon autour de la ville et il reste à dire que nous souffrons toujours de quelques effets, bien sûr.

Mais les cadavres des mercenaires de l’OTAN sont abandonnés dans les vallées et les montagnes de Bani Walid. Bien sûr, les chefs des forces terrestres des rebelles de l’OTAN savent très bien cela. L’hôpital de Tarhouna, celui de Tajoura, le Centre médical de Tripoli sont tous plein de corps des morts du champ de bataille de Bani Walid. Prendre cela en compte, Bani Walid est maintenant synonyme de  «mort» pour ces gangs. Donc les rapports de Bani Walid sont excellents. La dernière attaque sur Bani Walid était hier, aujourd’hui il n’y a eu aucune attaque. Hier nombreux sont ceux qui ont sacrifié leur vie. Je tiens à saluer toutes les tribus de Bani Walid, en particulier celle de la bataille de la vallée du Ghalboun et nos frères lions de Sebha, Kimmat, Qbool, Gwaydaa qui ont protégé et défendu.

En termes de seconde ligne de front primaires, la ville de Syrte, qui résiste aux attaques les plus grandes, a été attaquée à partir de 5 points précis différents appuyés lourdement par des avions de l’OTAN et soutenus avec des armes très modernes. Mais les jeunes hommes de Syrte ont été capables de tenir leur terrain et de résister à cette attaque. Et ce que je peux vous annoncer maintenant, cela m’est parvenu il y a a peine deux heures, c’est que les jeunes hommes de Syrte ont mené une forte progression à l’est de la ville conduisant l’ennemi à fuir et à se retirer sur plusieurs kilomètres et des certaines de leurs armes ont été saisies. Le sud de la ville semble avoir bien réagit et l’ouest se porte également bien.

En disant cela, nous nous attendons, et je tiens à en alerter les téléspectateurs, que nous nous attendons à un début des intensifications des attaques sur Syrte dès demain et plus particulièrement
de l’Ouest et du Sud. MAIS, nous sommes prêts et nous avons beaucoup de force à l’ouest et nous avons beaucoup de travail acharné effectué par les fronts sud et Est. Nous devrions complètement éliminer la menace dans les prochains jours.

Juste une seconde mon cher frère, si vous permettez, je voudrais profiter de l’occasion d’émettre une déclaration aux tribus des villes violées, par exemple les personnes honorables de Tarhouna, nous savons que le peuple fier et patriotique de Tarhouna ne peut accepter les rebelles de l’OTAN et nous recevons constamment des lettres de Tarhouna disant qu’ils sont contre l’OTAN, mais qu’ils sont silencieux contre leur volonté.

Nous leur disons que s’ils ne peuvent pas et n’ont pas les capacités nécessaires pour ouvrir un champ de bataille de résistance dans la ville même,  au moins pour les loyalistes, de se déplacer et d’envoyer, à partir de 100 Tarhouna, Wershefanna, Asabeeaa, Seean et Hawamed , de partout pour rejoindre la ligne de front à Bani Walid et Syrte. Bien sûr, nous avons déjà actuellement un grand nombre de membres de ces tribus au sein de ces champs de bataille, mais ces tribus ont besoin de poursuivre l’envoi de plus en plus de gens pour que nos forces puissent être de plus en plus fortes et finalement ouvrir le champ de bataille dans leurs propres villes.

Présentateur :  Docteur, Dieu merci, encore pour votre sécurité, et je vous remercie pour votre participation et nous vous saluons pour votre résistance.

Moussa Ibrahim: Avant de partir, je voudrais adresser un hommage personnel de la part de notre guide de la révolution, Mouammar Al-Kadhafi, à la famille du héro Jamal Abdel Nasser pour leur fils Khalid. Que Dieu ait pitié de son âme, le guide Mouammar Al-Kadhafi souhaite offrir son plus profond respect à la famille de Jamal Abdel Nasser et à tous les peuples libres et à tous les Arabes.

Et nous voudrions solidifier la lutte que Jamal Abdel Nasser a mené pour la liberté, la fierté et la lutte à laquelle tous les Arabes font face contre les occupants étrangers, contre le vol du pétrole, contre l’installation de bases militaires en Libye et n’importe où dans les terres arabes. Nous voudrions de nouveau offrir nos condoléances les plus profondes aux peuples arabes. Nous voudrions dire que s’il plaît à Allah, nous maintiendrons le drapeau de la liberté, de la fierté, de l’Islam et de l’honnêteté jusqu’à la victoire, Inshallah.

Pour écouter l’entretien cliquez ici : Dr. Moussa Ibrahim sur Arrai TV le 01-10-2011

Publicités

Le mandat d’arrêt de la CPI contre Kadhafi nul et non avenu

Le mandat d’arrêt de la CPI contre Kadhafi nul et non avenu – Il a été rejeté par l’UA, la Russie et l’Alliance bolivarienne pour les Amériques

Le mandat d’arrêt international émis par la Cour pénale internationale à l’encontre du guide libyen Mouammar Kadhafi, de son fils Seïf El Islam et du chef des services de renseignements, Abdallah Al Senoussi, est «non avenu et illégitime» ne s’appuyant sur «aucun règlement juridique valable».

Les chefs d’Etat de l’Union africaine l’avaient déjà rejeté dans la forme et dans le fond lors du dernier sommet de Malabo. Autre argument irréfutable pour les «pseudos» juristes à la merci de l’Occident, la Libye de Kadhafi n’a jamais adhéré à cette juridiction.

Elle n’a pas signé ni ratifié le statut de Rome. C’est plutôt les autres chefs d’Etat, notamment français et britannique, qui devraient être devant les «tribunaux internationaux», car la CPI a été créée pour juger «les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité et de crime de guerre». Dans ce contexte, Kadhafi avait accepté l’initiative politique de l’Union africaine et de l’ONU, mais la stratégie de guerre menée par l’Otan dans ce pays a donné le résultat d’un coup d’Etat militaire international contre un gouvernement jusque-là légitime, en témoignent tous les accords y compris militaires signés avec le régime de l’ex-dirigeant.

Il n’est pas possible de rappeler tous les évènements qui ont conduit à ce coup d’Etat, mais certains faits démontrent à l’opinion publique que la guerre de Libye est une erreur impardonnable qui a créé un précédent dans les annales du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Tout est faux et il n’existe aucune raison juridique et humanitaire légitimant une telle intervention contre un peuple paisible et serein depuis presque un demi-siècle.

Il n’y a eu jamais de massacre de manifestants

Selon des experts et des spécialistes, ainsi que des journalistes qui ont eu à effectuer des enquêtes sur les évènements en Libye depuis la «révolte de Benghazi», il n’y a jamais eu de «massacres» de manifestants et une «révolution populaire appelant au changement du système» à l’exemple des révolutions tunisienne et égyptienne, où les deux tenants des régimes dictatoriaux n’ont pas été inquiétés à ce jour par la CPI, ni moins la police (Interpol).

Le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a affirmé samedi publiquement aux jeunes Italiens rassemblés dans un meeting que Kadhafi était aimé par son peuple et qu’il n’y a jamais eu de soulèvement populaire en Libye. Il s’agit, selon lui, d’un coup d’Etat mené par des hommes de pouvoir aidés par les éléments d’Al Qaïda et les forces de l’Otan. Berlusconi aurait voulu à travers cette déclaration négocier sa part du gâteau après la destitution du guide libyen, mais il a restitué des faits véridiques devant servir les historiens qui voudront écrire l’histoire de la Libye.

De plus en plus, les spécialistes de la question libyenne se rendent compte du désastre et de la volonté délibérée de détruire un pays afin de se servir de ses richesses. Dans ce contexte, le président russe, Dmitri Medvedev, le dit haut et fort : «L’opération de l’Otan en Libye est au-delà du mandat de l’ONU.» «Le mandat de la résolution onusienne 1973 sur la Libye a été dépassé», a souligné le président russe. Chaque jour, des voix s’élèvent contre cette injustice, ces attaques et cette entrée sur le sol libyen des forces de l’Otan. Les huit pays membres de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques, regroupant entre autres la Bolivie, Cuba, la Dominique, l’Equateur, le Nicaragua et le Venezuela, ont dénoncé cette intervention militaire la considérant comme un crime international contre des personnes innocentes. Le nombre de civils libyens tués et la destruction des édifices publics dans des attaques des avions de l’Otan restent inconnus, car les fameuses ONG humanitaires ne s’y intéressent pas.

Elles se sont plutôt investies dans les accusations contre le régime de Kadhafi. D’ailleurs, un fait «inédit» s’est produit dans ce contexte. Un «militant» de l’ONG Humain Right, établi au Caire, a fait état lors d’une intervention sur la chaîne Al Jazeera, de crimes contre l’humanité en Libye !

Les bombardements des avions libyens des manifestants fabriqués par les chaînes TV

A ce sujet, il y a lieu de citer l’étude de Michel Collon, journaliste indépendant et historien belge qui a souligné lundi dans un entretien à la presse nationale que «toute la campagne de l’Otan repose sur la désinformation». «Les bombardements des avions libyens des manifestants étaient des informations entièrement fabriquées par Al Jazeera et Al Arabia», a-t-il ajouté.

Partant de ces données, il est évident que cette justice internationale ne sera crédible et loyale qu’en jugeant les commanditaires de ce complot. Quelle sera la joie de l’opinion internationale d’apprendre que des chaînes satellitaires, des chefs d’Etat qui incitent au meurtre et des anciens dirigeants voulant prendre leur revanche sur un système en appelant à la guerre, ont été jugés loyalement au même titre que ceux qui ont été accusés à tort ou à raison.

C’est ce qui a amené les pays africains, réunis lors du sommet de Malabo (Guinée équatoriale), de rejeter le mandat d’arrêt lancé par la CPI contre Kadhafi». «Les Etats membres de l’UA ne coopéreront pas à l’exécution du mandat d’arrêt», a indiqué l’organisation dans un communiqué diffusé au terme de cette réunion. L’Union africaine avait déclaré sa «préoccupation par la manière dont la Cour pénale internationale gère la situation en Libye». Selon l’UA, «le mandat d’arrêt de la CPI est venu compliquer sérieusement les efforts visant à trouver une solution politique à la crise en Libye (…) et à prendre en compte l’intérêt mutuel des parties concernées». La CPI a choisi un camp au détriment d’un autre. Une démarche qui ne relève pas d’une justice se voulant loyale et exemplaire, avait souligné dans un récent entretien accordé au Temps d’Algérie le professeur Chems Eddine Chitour. La CPI a failli et a démontré son incompétence dans ce domaine, d’où la nécessité de sa dissolution, car elle est devenue un instrument d’influence plutôt que celui de justice.

A ce jour, elle n’est reconnue que par une poignée de pays sur lesquels elle n’exerce malheureusement aucun pouvoir. Les Etats-Unis, la Russie, l’Inde, la Chine, le Pakistan, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, la Libye, l’Egypte, le Maroc et bien d’autres pays ne reconnaissent pas cette instance. Ce qui nous amène à dire que son existence est fictive.

Il est d’une urgence extrême que tout doit être revu dans cette question libyenne et que la justice fasse son travail de manière légale, selon la réglementation internationale. La mission ne doit plus être confiée aux instances actuelles (ONU, Union européenne, Ligue arabe…) étant donné leur implication et responsabilité entière dans cette guerre désastreuse. Tout le monde doit être jugé pas seulement Kadhafi. Une mission qui doit relever de personnalités autonomes n’ayant aucun intérêt avec un chef d’Etat.

Le Temps d’Algérie

Comment l’Otan va s’y prendre pour cacher les actes de terreur…

Peu à peu se confirme l’horrible vérité. Que signalaient depuis avril – mais en vain – diverses missions internationales d’enquête : les troupes de choc des « rebelles démocrates » n’ont cessé de commettre des atrocités, des viols barbares, des pillages, des lynchages racistes et des crimes de guerre. Quand ils ne se tuent pas entre eux.

Nous recevons de nombreux témoignages de là-bas : ce n’est pas la liberté qu’ils font régner à Tripoli, c’est la terreur. Ce ne sont pas eux qui ont tué les forces de défense libyenne, ce sont les armes sophistiquées de l’Otan. Les pays les plus puissants de la Terre écrasent la petite armée d’un pays de cinq millions, après avoir privé la population d’eau, de nourriture et d’électricité et ils appellent ça une « libération ».

Le dernier exploit des « rebelles » racistes a consisté à menotter des dizaines de civils noirs, à les torturer et à les exécuter. Nous avons montré les images. Bien sûr, on va les présenter comme des « mercenaires de Kadhafi », mais c’est entièrement faux, nous avions parlé récemment avec ces personnes qui ont été massacrées, vous avez pu voir les images sur michelcollon.info et vous pouvez lire bientôt l’interview que nous avions réalisée.

La « gestion des mauvaises nouvelles »

Alors, aujourd’hui et dans les jours qui viennent comment l’Otan et ses agents de désinformation vont-ils s’y prendre pour neutraliser l’effet de ces révélations ? Comment vont-ils « travailler » l’opinion pour l’anesthésier ? C’est simple, nous avons déjà étudié ces méthodes du Pentagone pour « gérer les mauvaises nouvelles » dans notre livre « Attention, médias ! » (1991). Elles avaient en effet été révélées par le colonel de l’US Air Force Darryl Henderson.

Le premier jour, on va temporiser. Dire qu’on ne sait pas quel camp a commis cet acte, qu’on va vérifier. En fait, on le sait très bien, mais ça permet de semer la confusion et de gagner du temps.

Le deuxième jour, on reconnaîtra que ce sont bien des rebelles qui l’ont fait, mais avec beaucoup de flou et on prétendra « qu’une enquête est en cours ». On gagne encore du temps. En même temps, pour faire diversion, on présentera un « massacre » attribué à Kadhafi. Ce sera démenti par la suite, mais le démenti viendra trop tard, sera discret et l’effet voulu aura été produit. Ca s’appelle noyer le poisson.

Le troisième jour, on annoncera qu’une procédure est en cours pour retrouver et punir les coupables, bien évidemment cette procédure prendra du temps.

« Gérer les mauvaises nouvelles », c’est gagner du temps, semer la confusion, noyer le poisson et faire diversion.

Après, il faut se poser une question : les Etats-Unis qui se sont alliés à la section libyenne d’al-Qaida, sont-ils vraiment surpris et embarrassés par ces atrocités ? Ou bien le chaos et les prochains affrontements entre rebelles leur seront-ils « utiles » pour imposer leur présence ? En « travaillant » l’opinion, on peut tout faire passer…

Légitimation du massacre par Le Figaro :

Dans le livre de poche Libye, Otan et médiamensonges, Michel Collon analyse toute la désinformation qui a préparé et accompagné cette guerre : « Bombardements sur la population », « mercenaires », « viols au Viagra », « rivières de sang »,« défections massives », « guerre humanitaire » ou guerre économique, rivalités Paris – Rome – Washington, rôle des services secrets occidentaux, qui a refusé de négocier, qui compose vraiment le CNT, alliance de l’Otan avec al-Qaida, rôle des tribus, rôle des médias, agences de com et campagnes de diabolisation, comment Al-Jazeera a trahi son public…

Sortie le 8 septembre.

Michel Collon

Chávez désapprouve le montage sur la prise de la Place Verte de Tripoli

Le président de la République bolivarienne du Venezuela, Hugo Chávez, a critiqué ce samedi le montage réalisé au Qatar sur la prise de la Place emblématique Verte à Tripoli, la capitale libyenne, de la part des combattants du Conseil National de la Transition (CNT).

« Vous voyez comment la capacité de manipulation médiatique a été disséminée dans ce monde », a fait remarquer l’intervenant en référence à la dénonciation de la chaîne Russia Today contre les canaux arabes Al Jazeera et Al Arabiya pour avoir manipulé les images qui ont favorisé la reconnaissance du CNT comme nouveau gouvernement en Libye.

Chávez a déclaré lors du Conseil des Ministres que, l’assaut et la prise de la Place Verte ont été un montage fait au Qatar, où les acteurs professionnels ont participé ». « Ils ont monté au Qatar la Place Verte et l’ont prise, et cela a été ce qu’ils ont répandu au monde, pour cela prenons avec attention ce qu’ils disent les médias« , a t-il ajouté.

Actuellement les versions croissent sur la manipulation de ce qui arrive en Libye, où l’occident tire sur une guerre depuis six mois. « Ce mensonge a trompé les troupes du leader libyen, Muammar Gaddafi qui font partie de l’armée de mer, de plus ils ont remonté le moral des Rebelles et plus de 11 pays ont reconnu le CNT. Tous ces avantages sont le résultat de ces mensonges qui ont été travaillés et transportés d’une manière intelligente pour tromper les partisans de Muammar Gaddafi », a reconnu le leader du CNT, Mustafá Abdeljalil.

La chaîne Russia Today a dénoncé Al Jazeera et Al Arabiya, pour ces manipulations d’images qui ont favorisé la reconnaissance du CNT comme nouveau gouvernement de la nation nord-africaine. Conformément à la chaîne russe, les images des manifestations capturées, supposément, par des journalistes dans la Place Verte, ont été gravées des jours d’avance pour capter la sympathie de l’occident.

Dans les images on peut observer que beaucoup de détails ne coïncident pas avec la réalité de l’infrastructure. Dans le simulacre, aux éditeurs, ils ont oublié de placer les palmiers dans la – supposée – Place Verte. De plus, ils manquent, les ornements du décor et encore beaucoup de détails.

Entretemps, le porte-parole du Comité de solidarité des peuples de la Syrie et la Libye, Marat Musin, a soutenu que « nous avons su qu’avait été préparée une copie de la Place Verte de Tripoli, ils ont commercé avec des acteurs professionnels », a t’il a indiqué.

Il a rappelé que « Omar Jali a bien interprété le rôle du fils de Mouammar Gaddafi, Seif à l’Islam, le monde a vu comment les adversaires arrêtent le fils du colonel », mais les prises ont semblé fausses. Russia Today a réitéré que la création, de la part des agences internationales, d’une situation de déstabilisation en Libye a permis que le CNT fût reconnu par 11 nations et a facilité que les ambassades libyennes se joignent à la cause rebelle.

teleSUR/yi – FC

Traduit de l’espagnol par Aymard

http://www.telesurtv.net/secciones/noticias/97017-NN/chavez-rechaza-montaje-sobre-la-toma-de-la-plaza-verde-de-tripoli/

Libye: l’opération psychologique de l’OTAN s’effondre, Kadhafi sort une nouvelle fois vainqueur

Une fois de plus un Kadhafi défiant et résolu sort vainqueur de ce bras de fer avec la force toute puissante de l’OTAN, qui inclut une campagne meurtrière de bombardements, suivie par le soutien au sol des forces spéciales de l’OTAN, incluant des militaires des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne de la France et du Qatar, qui ont appuyés les bandits d’Al Qaïda qui avaient investis Tripoli ce week-end.

Les « illustres » agences de presse du gouvernement qatari Al Jazeera ont été exposées, jusqu’aux fraudes maintenant exposées au grand jour de CNN, BBC, Reuters, AP, AFP, qui ont été prises la main dans le sac à perpétrer une campagne de propagande de guerre concertée afin de vaincre la résistance psychologique du peuple libyen, surtout celui de Tripoli. (légende le la photo sur l’article original): Photo prise cette nuit du fils de Kadhafi Saif Al-Islam, qui avait été « confirmé » capturé et prêt à être transféré à cette cour pénale illégale internationale; il est en fait bien libre et mène les efforts de repousser les assassins d’Al Qaïda soutenus par l’OTAN de Tripoli.

Des rapports que le fils de Kadhafi Saif Al-Islam avait été capturé par les rebelles libyens, ont émané des agences médiatiques partiales et cette information qui fut « confirmée » par la cour pénale internationale sponsorisée par les Fortune 500de ce monde, annonça même que Saif Al-Islam était prêt pour un transfert à la Hague. Il apparaît désormais que l’intéressé soit bel et bien libre et qu’il soit apparu devant des journalistes logés à l’hôtel Rixos au sud de Tripoli; il était accompagné de forces militaires libyennes loyalistes et il menait apparemment une contre-attaque d’envergure. Il apparaît de fait que les opérations de l’OTAN en Libye se terminent comme elles ont commencé: sur la base d’un paquet de mensonges éhontés (Please see March’s « Libya: Another War, Another Pack of Lies « )

Tout ce qui nous a été dit, des annonces d’Obama depuis son téléprompteur au boss de de la cour pénale internationale Luis Moreno-Ocampo qui déclara la capture « confirmée » de Saif Al-Islam, en passant par les médias de masse et au « conseil national de transition » libyen infesté d’agents d’Al Qaïda, tout cela est maintenant exposé au grand jour, des mensonges vérifiés de ce qui risque de devenir la plus grosse opération de guerre psychologique de l’histoire moderne. Al Jazeera, qui était déjà en train de programmer le narratif des « derniers jours de Kadhafi », est obligée de faire face à la réalité et aux preuves de plus en plus irréfutables que l’opération rebelle à Tripoli était une manœuvre de propagande et de guerre psychologique sur-gonflée et que la réalité s’affirme être que Kadhafi et le peuple libyen ont exposé ce gros bluff de l’OTAN.

Juste pour illustrer combien les médias occidentaux sont devenus absurdes au travers de leurs mensonges répétés se brisant sur le roc de la réalité, une tentative de sauver la face en regard de La « capture de Saif » fut effectuée devant les journalistes de l’hôtel Rixos, où Al Jazeera rapporta que les leaders des rebelles avaient eu la confirmation que Saif Al-Islam avait bien été capturé mais « qu’ils n’avaient aucune idée du comment il s’était échappé » (NdT: info relayé par le Figaro en France). Pour aider les médias, simplement suggérons le fait que Saif ne fut jamais appréhendé et que l’annonce de sa capture n’était en fait qu’un plan de déception afin de faire croire que le momentum de la bataille était définitivement du côté de l’OTAN. (Pour plus de mensonges du département d’état américain à travers les médias, veuillez consulter ce lien: « Libyan Rebels Lying Left and Right )

La cour pénale internationale « confirme » le mensonge vérifié que Saif Al-Islam a été capturé par les rebelles (NdT: voir la capture d’écran sur l’article original). Le procureur de la cour Luis Moreno-Ocampo déclare dans une bordée de mensonges que « nous avons l’information confidentielle émanant de plusieurs sources que noius avons en Libye qui confirme cette information ». Il continue: « Il est très important de notifier clairement qu’il y a une obligation de transférer Saif à la cour pénale internationale en accord avec la résolution des Nations-Unies. » Ceci renforcé par la déclaration du boss de l’ONU Ban Ki-Moon qui a dit que la « communauté internationale » se doit d’obtempérer avec la CPI. Nous voyons se dérouler devant nos yeux les exactions d’une organisation criminelle de menteurs et de dégénérés dans des proportions encore jamais atteintes.

Ce qui va suivre est incertain. Avec le président du Council on Foreign relations (CFR) Richard Haaset d’autres officiels demandant un débarquement urgent et une occupation de la Libye par les forces de l’OTAN, il semble que ces gens savaient à quel point de faiblesse était la position des rebelles dans Tripoli. Comme nous l’avons expliqué auparavant, la guerre de Libye va bien au-delà de l’appropriation des biens d’une nation, il s’agit d’établir plus avant l’ordre international Wall Street-City de Londres et sa primauté sur les états-nations. Un échec de l’OTAN en Libye compliquerait très certainement les opérations déjà planifiées contre la Syrie, l’Iran et sur la périphérie de la Russie et de la Chine.

Alors qu’il apparaît de plus en plus que la dernière chance de charge meurtrière de l’OTAN a échoué, avec tant d’enjeux sur la table, tout devient possible, du tapis de bombes à une invasion terrestre des forces de l’OTAN sous le déguisement d’une « mission de paix » de l’ONU ou aux forces d’occupation préconisées par Haas, ce sont des possibilités qui sont en cours de planification.

Ce que nous savons pour sûr, c’est que « l’élite » de la finance et de l’industrie est désespérée et aussi combien elle contrôle de manière absolue les médias de masse. Une telle campagne de désinformation et de propagande à cette échelle ne peut être possible que si chaque agence de presse de l’AP, Reuters, BBC, Guardian, Telegraph, New York Times, CNN, Al Jazeera aux autres (NdT: en France de l’AFP à tous les canards de masse, chaînes de télé et de radio; idem pour le reste de l’Europe…), est complètement compromise et assujettie aux intérêts de la finance et des corporations multinationales.

La liste qui suit montre qu’effectivement, beaucoup de ces « agences de presse » partagent des affinités et appartenances communes avec quelques uns des intérêts financiers et industriels sur terre, présentant un énorme conflit d’intérêt et ainsi produisant une duplicité sans équivoque.

Council on Foreign Relations

Chatham House (Major Corporate Members )

Chatham House (Corporate Members )

Chatham House (Corporate Partners )

Brookings Institution (page 20 of Annual Report )

Quand nous voyons les représentants de Reuters assis côte à côte de ceux de BP, Exxon, Chevron au sein des halls du CFR et de Chatham House et ensuite nous voyons des rapports de presse encensant les compagnies occidentales du pétrole qui remplacent les investissements chinois et russes en Libye, leur duplicité et leur manque totale d’indépendance devient plus qu’évident. Ces organisations médiatiques ne sont en fait que des agences de relation publique pour les entreprises du Fortune 500 et leur but collectif est de réaliser l’avènement d’un empire global d’une nation à l’autre. Pour l’heure, ils sont suffisamment obssédés par la Libye et des implications de la conclusion de l’affaire sur leur futures conquêtes planifiées, la prochaine sur la liste étant la Syrie.

Il serait sage pour ceux suivant le déferlement meurtrier de l’OTAN en Libye d’abandonner toute confiance en ces agences telles Reuters, AP, BBC, CNN, MSNBC, CBS, NBC, ABC (NdT: de la clique habituelle chez nous: TV, Radio, canards de masse…), ainsi que dans tous les « journaux réputés » qui gâchent espace et papier dans les porte-journaux de la nation, et dont les destinés sont liées inextricablement aux intérêts de la haute finance et de l’industrie multinationale, et qui fondent tout espoir sur une victoire de l’OTAN en Libye.

Au lieu de cela, il serait bon de vous investir dans des sources d’information alternative, ainsi que de vous motiver à rechercher par vous-même les informations les plus viables et solides. Prenons tous bonne note de la nécessité de boycotter et de remplacer tout ce qui touche de près ou de loin au cartel des Fortune 500, ceci incluant bien évidemment leur armée de menteurs professionnels connue sous le nom de « presse de masse » écrite et audio-visuelle.

Tony Cartalucci est rédacteur en chef du Land Destoyer Report

Traduit de l’anglais par Résistance 71