Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Archives de Tag: Allemagne

Le regard de Plantu – Standard & Poor’s

Publicités

Zimbabwe : Le taux de croissance passe à 9 %

C’est une fois encore de l’agence de presse chinoise Xinhua, le 25/11/2011, qu’on l’apprend : le Zimbabwe, jadis chanté par Bob Marley (et célébré par Gérard de Villiers, SAS en Rhodésie, 1975), voué, à cause de son leader, l’indéraciné Capt’ain Bob Mugabe, à toutes les gémonies occidentales, promis au plus moche avenir national (famine, extermination de l’opposition, choléra), aux plus considérables catastrophes humanitaires et sociales, le seul pays (avant la Grèce) que la coupable Allemagne de Big Mama Merkel se soit permis de tancer et de sermonner depuis la (si fâcheuse pour elle) seconde guerre mondiale… le  Zimbabwe se porte bien et  Mugabe les emmerde tous !

Malgré des campagnes médiatiques d’une violence inouïe (Gbagbo, lorsqu’il y sera confronté avouera comprendre Mugabe), des accusations qui eussent du avoir pour conséquences des démissions de journalistes, des limogeages à la tête des ONG et des excuses diplomatiques en cascade, et la mise sous tutelle internationale que représente le gouvernement d’union nationale (surtout si l’on considère la médiocrité du Premier ministre de l’étranger, l’hébété, imposé et stipendié Morgan Tsvangirai), « un budget de 4 milliards de dollars a été soumis au Parlement. Le taux de croissance annoncé sera étayé par la performance des secteurs en nette augmentation comme les finances (+23 %), l’industrie minière (+15,8 %), le tourisme (+13,7 %) et l’agriculture (+11,6 %). » Le reste ferait rêver n’importe quel dirigeant européen actuel… L’inflation devrait ne pas excéder 5% à la fin de 2011 (sont où les augures de mauvais oiseaux qui nous racontaient les valises de billets dévalués, l’augmentation phénoménalement exponentielle des prix ?). « Le ministre des Finances a révisé le budget initial de 3,4 milliards de dollars pour 2012 et l’a fait passer à 4 milliards. Les 600 millions supplémentaires proviendront de la vente de diamants de Marange, dont la commercialisation avait été auparavant suspendue par le Processus de Kimberley en raison de graves violations des droits de l’Homme, mais qui a été à nouveau autorisée au début du mois. »

Le secteur minier aura attiré 502 millions de dollars d’investissements en 2011, auxquels il convient d’additionner une aide étrangère de 618 millions de dollars (contre 370.7 millions l’année dernière). « Le pays s’attend à une légère croissance de la production du tabac, de 133 000 tonnes en 2011 à 150 000 tonnes en 2012. Quant à la production de maïs, une augmentation de 1.4 millions de tonnes à 1.8 millions de tonnes est prévue pour 2012. »

Avec un charlot comme Tsvangirai, dit l’homme de Londres, le Zimbabwe en serait-il là ?

Par Ezzat J.O. www.legrigriinternational.com

Message de Solidarité des Groupes de Résistance allemands au Grand et Socialiste Peuple Arabe libyen de la Jamahiriya

Message de Solidarité

Un message de Solidarité des Groupes de Résistance allemands au Grand et Socialiste Peuple Arabe libyen de la Jamahiriya

L’agression impérialiste de l’OTAN contre la Libye se manifeste de nos jours au monde entier comme une guerre qui aspire à détruire la souveraineté de Libye et l’économie libyenne. L’OTAN veut remplacer le gouvernement légitime de la Libye par des marionnettes Occidentales et veut que des sociétés étrangères volent la richesse de la Libye.

Après des mois d’agression contre la Libye par l’OTAN et les rebelles MENÉS PAR l’OTAN, l’OTAN a maintenant mis au point un plan qui doit apporter « la victoire » rapide. Par l’air et avec la terreur contre les civils libyens ils veulent garantir une avance rapide des rebelles.

Maintenant que l’armée libyenne se bat sous la commande du Grand Leader Muammar Al Kadhafi dans les rues de Tripoli, l’OTAN envoie des forces spéciales de la France, la Grande-Bretagne, la Jordanie et le Qatar au territoire de la Libye pour soutenir les rebelles sur le terrain.

Nous, populations allemandes provenant de diverses horizons et de conditions sociales diverses, sommes debout dans la Solidarité avec les Partisans Révolutionnaires libyens contre l’OTAN. Vive la Résistance contre les Occupants, Libère vive la Libye Verte.

Nous exigeons une halte immédiate à l’agression de L’OTAN et recommandons vivement à l’OTAN d’arrêter de bombarder la Libye. Nous disons NON à toute participation allemande dans cette guerre de terreur.

Nous sommes les allemands qui ont tenu des positions officielles pendant le temps de la République démocratique allemande (la GDR) (RDA), nous sommes des anti-impérialistes et nous sommes amis du peuple libyen. Nous voulons nous engager avec eux dans leur combat contre l’agression de L’OTAN et leur déclarer notre fidélité.

À bas les mercenaires et les envahisseurs qui terrorisent la Libye – le combat continuera jusqu’à ce que tous soient battus!

Solidarité et Salutations Amicales de :

Docteur Angelika et docteur Wolfgang Bator, les anciens Ambassadeurs de la GDR(RDA) à Tripoli jusqu’à 1989.

Helmut Müller, ancien membre du Comité Central du SED [Parti(Fête) de Socialiste allemand Unity] et deuxième Secrétaire de la direction (du leadership) de quartier SED de Berlin

Michael Koth, Plate-forme d’Anti-impérialiste – Administration de Quartier Berlin

Groupes de Résistance allemands

Traduit de l’anglais par Aymard

https://libyensoli.wordpress.com/2011/08/25/address-solidarity-to-libya/

Allemagne : Manœuvres militaires en vue avec le régime israélien

L’Allemagne a prévu de participer à des manœuvres militaires avec le régime israélien, c’est ce qu’a rapporté jeudi le quotidien Bild.

Des manœuvres conjointes font partie des efforts déployés par Berlin et Tel Aviv pour renforcer leur controversée coopération militaire, poursuit le quotidien allemand.

Le rapport ne précise pas quand et où les exercices militaires auront lieu.

Un extrémiste allemand partisan du régime israélien, est devenu désormais un important fournisseur d’armes de Tel-Aviv, bien que la constitution allemande interdise la vente d’armes destinées à des régions du monde frappée par des mouvements révolutionnaires et citoyens comme au Moyen-Orient.

Le gouvernement allemand, qui parle rarement publiquement des offres militaire avec le régime sioniste, avait déjà livré trois des sous-marins diesel Dolphin en 1999 et 2000, qui sont largement considérés comme des missiles nucléaires.

Les critiques contre Angela Merkel s’étalaient jeudi dans la presse allemande après une offre de patrouilleurs garde-côtes faite la veille à l’Angola par la chancelière en visite dans ce pays.

Le Parti social-démocrate (SPD), les Verts et la gauche radicale Die Linke ont dénoncé une offre inacceptable, totalement incompréhensible et déplacée, en qualifiant Mme Merkel de patronne du lobby de l’armement, au moment où une affaire de livraison de chars à l’Arabie saoudite suscite déjà depuis des jours la polémique en Allemagne.

Mme Merkel, qui effectue depuis lundi une tournée dans trois pays d’Afrique (Kenia, Angola et Nigeria), a proposé mercredi au président angolais José Eduardo dos Santos d’aider les efforts de défense de l’Angola et, concrètement, de livrer des patrouilleurs allemands pour les garde-côtes angolais.

Le patron des chantiers navals Lürssen, Friedrich Lürssen, qui accompagne Mme Merkel dans sa tournée et dont les propos sont cités dans la presse, a indiqué que son entreprise avait proposé 6 à 8 patrouilleurs pour un prix unitaire allant de 10 à 25 millions d’euros.

L’Angola est l’un des pays les plus pauvres du monde et souffre d’une corruption massive.

L’Angola a certes besoin de toute aide et tout soutien, mais certainement pas de patrouilleurs pour la surveillance de ses côtes, a fustigé notamment la coprésidente des Verts, Claudia Roth.

L’Allemagne a également apporté un large soutien aux guerres brutales du régime israélien menée contre le Liban en 2006 et Gaza en 2008.

Allemagne: vive polémique sur une vente de chars à l’Arabie saoudite en plein printemps arabe

Une probable vente de chars à l’Arabie saoudite a déclenché une vive polémique en Allemagne où l’opposition et des membres du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel la considére comme une infraction aux règles d’exportation.

La nouvelle a immédiatement suscité de vives réactions dans l’opposition et parmi les commentateurs allemands qui soulignent que Riyad a récemment aidé à mater le mouvement de protestation populaire à Bahrein.

« Voilà la contribution de Merkel au printemps arabe », s’est indigné un expert en armement du parti Die Linke (ex-communiste).

« Oui, les Américains ou les Français font ce genre de commerce. Mais si la retenue allemande en matière d’exportation d’armes a un sens, alors ce doit être le cas face à l’Arabie Saoudite », estime pour sa part Kurt Kiser, le rédacteur en chef de la Süddeutsche Zeitung.

Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, le Conseil fédéral de sécurité (BSR) a donné son feu vert à la vente de 200 chars de combat Leopard à l’Arabie saoudite, alors qu’il refusait depuis des décennies de vendre des armes lourdes au royaume.

Pour motiver son refus, l’Allemagne a toujours expliqué vouloir préserver la sécurité du régime israélien et respecter les droits de l’Homme.

Mais selon une source proche du gouvernement, citée par le Süddeutsche Zeitung le régime israélien et les Etats-Unis « ont été informés (…) de la transaction et n’ont pas formulé d’objection ».

L’information du journal bavarois est la première confirmation indirecte de l’existence de ce contrat très controversé.

« Le Conseil fédéral de sécurité se réunit en secret. A ce stade, nous ne pouvons ni commenter ses délibérations, ni ses décisions », avait déclaré lundi à la presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Andreas Peschke, sans confirmer, ni démentir l’information.

Les chefs de l’opposition réclament pourtant d’ores et déjà un débat au Bundestag (chambre basse du Parlement).

« Le gouvernement doit s’expliquer », selon le leader écologiste Jürgen Trittin.

« Ces décisions ne peuvent pas être prises à un moment où des personnes manifestent en faveur de la démocratie dans le monde arabe », a-t-il déclaré à la première chaîne de télévision publique ARD.

« Que le gouvernement allemand soit prêt à vendre 200 chars modernes en cette période de tension au Proche-Orient et dans la péninsule arabe témoigne d’un manque de jugement terrifiant », estime de son côté le chef des sociaux-démocrates au Parlement, Gernot Erler, dans un entretien à l’édition en ligne du journal Die Welt.

« Vendre des chars à l’Arabie saoudite à un moment où le pays envoie des blindés pour aider à écraser un mouvement pacifique à Bahreïn est un camouflet infligé aux mouvements pour la liberté des pays de toute la région », ajoute-t-il.

Des unités essentiellement saoudiennes de la force commune du Conseil de coopération du Golfe persique (CCGP) ont été envoyées dans cet archipel minuscule mais stratégique pour protéger les installations vitales de ce royaume.

Dans les rangs de la chancelière, des voix critiques se font également entendre. Une telle vente d’armes irait à l’encontre des règles en vigueur sur les exportations d’armes aux pays en proie à l’instabilité, reconnaît le chrétien-démocrate (CDU de Mme Merkel) Ruprecht Polenz qui dirige la commission parlementaire des Affaires étrangères.

La commande de 200 chars Leopard 2A7+, un blindé de 55 à 62 tonnes équipé d’un canon de 160 mm, pourrait rapporter des milliards d’euros à l’industrie allemande de l’armement, notamment aux entreprises allemandes Kraus-Maffei et Rheinmetall, selon l’hebdomadaire Der Spiegel.

Les Saoudiens étaient en contact avancé avec une filiale espagnole de General Dynamics qui fabrique ces chars sous licence, mais une grande partie de cette commande devrait venir d’Allemagne, selon l’hebdomadaire.