Le Blog de Aymard

La liberté d'expression dans sa quintessence

Archives de Tag: Shlomo Benizri

Israël : L’ancien président Moshé Katzav purge sa peine de prison pour viols dans la prison de Maasiyahu

L’ancien président israélien Moshé Katzav, condamné à sept ans de prison ferme pour viols, a été écroué dans la prison de Maasiyahu à Ramleh au sud de Tel-Aviv.

L’ex-président israélien Moshé Katzav

Moshé Katzav, 66 ans, a été reconnu coupable notamment de viols à l’encontre de deux de ses collaboratrices à l’époque où il était ministre du Tourisme dans les années 90, de harcèlements sexuels, de subordination de témoins et d’entraves à la justice.

Son appel devant la Cour suprême a été rejeté le mois dernier. Président de l’Etat d’Israël de 2000 à 2007, année où il a été contraint à la démission, Moshé Katzav a constamment proclamé son innocence. La radio militaire a précisé qu’au début de sa période de détention, un gardien sera spécialement affecté à sa surveillance 24 heures sur 24 pour empêcher toute tentative de suicide. La radio a également indiqué que l’ancien président sera détenu dans une aile spéciale de la prison de Massiyahu située à Ramleh réservée aux prisonniers juifs religieux.

Il va partager sa cellule avec Shlomo Benizri, un ancien ministre de la Santé, et des Affaires sociales condamné en 2009 à 4 ans de prison pour corruption.

Les détenus de cette aile spéciale prient très tôt le matin et ont droit durant la journée à des cours religieux de rabbins venus de l’extérieur. Âgé de 63 ans et père de cinq enfants, l’ex-chef de l’Etat est un juif pratiquant. Il avait démissionné de ses fonctions de président de l’Etat hébreu en juin 2007 après avoir été suspendu dès janvier 2007 à sa demande, en raison d’accusations de viol et harcèlement sexuel à son encontre ; des accusations dans lesquelles il avait dit ne pas se reconnaître.

Tout au long de sa carrière politique au Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, il s’est posé en défenseur des causes sociales et des laissés-pour-compte de la prospérité, en majorité juifs orientaux comme lui. Il avait été élu président à la surprise générale par le Parlement en 2000 face à Shimon Peres, à l’époque grand favori, qui exerce cette fonction depuis la démission de Moshé Katzav.